Choisir un nom, c'est du sérieux

Publié le 22/01/2011 à 00:00, mis à jour le 01/02/2011 à 09:01

Choisir un nom, c'est du sérieux

Publié le 22/01/2011 à 00:00, mis à jour le 01/02/2011 à 09:01

Que votre entreprise s'appelle Jean Tremblay & fils, Électricité Moderne ou encore Dudda-Budda & Cie, son nom n'est pas anodin. " Pourtant, il est souvent choisi sur le coin d'une table ", dit Christiane Bourbonnais, présidente fondatrice de Cohésion Stratégies.

Vitrine de l'entreprise, levier dans le marché, le nom est une promesse, poursuit-elle. Il peut même devenir un nom d'objet (frigidaire) ou un verbe (googler, twitter). D'où l'importance de bien le choisir. Pour cela, le recours aux experts est de plus en plus populaire. Une cinquantaine de firmes dont la seule activité est de dénicher des noms ont vu le jour dans le monde depuis 10 ans. " Si l'on souhaite devenir une marque, dit Christiane Bourbonnais, il faut bien réfléchir et consulter. Changer de nom coûte plus cher que de logo. "

Même si vous avez l'idée du siècle, la concurrence est terrible : selon VeriSign, qui enregistre les noms de domaine, 193 millions de noms sont déjà réservés. " Le marché n'a jamais été aussi achalandé, dit Mme Bourbonnais. On se doit d'être de plus en plus raffiné. "

Mondialisation oblige, le nom ne peut être unilingue, poursuit-elle, à moins qu'il ne s'agisse d'un produit du terroir ou d'un restaurant. " Dans tous les cas, le nom doit avoir un rapport avec le produit. " Google ne signifie rien, dit-elle, mais il est amusant, simple, cool... comme son produit. Sa réussite phénoménale inspire toute une série de noms utilisant la voyelle doublée : Joost, Boost, Wakoopa, Kool... Selon la firme ABC Namebank, à New York, 760 nouvelles entreprises utilisent le double " o ", dans le monde.

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.