Autant d'occasions que de risques pour les fournisseurs québécois

Publié le 16/01/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 14:37

Autant d'occasions que de risques pour les fournisseurs québécois

Publié le 16/01/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 14:37

Par François Normand

Si Walmart implante au Canada sa nouvelle stratégie d'approvisionnement, elle engendrera autant d'occasions d'affaires que de risques pour les fournisseurs québécois, affirment des analystes de Deloitte, à Montréal

Cette stratégie consiste à réduire les intermédiaires entre Walmart et les manufacturiers, tout en centralisant les achats. Beaucoup de fournisseurs devront aussi approvisionner davantage de magasins, et ce, dans des marchés beaucoup plus importants.

" C'est une intensification de la mondialisation, avec de nouveaux marchés qui s'ouvrent ", souligne Marc Beaulieu, associé, leader des biens à la consommation, chez Deloitte.

Les critères à respecter

Sa collègue Nathalie Duchesnay, directrice principale en consultation, ajoute que cet accès à de nouveaux marchés sera conditionnel au respect de stricts critères d'évaluation formulés par Walmart.

Les fournisseurs québécois devront d'abord être capables de fabriquer des produits à des prix très concurrentiels puisqu'ils auront des rivaux coriaces à l'étranger.

Les manufacturiers d'ici devront aussi fabriquer des produits qui répondent à des normes de qualité internationales, pour que Walmart, s'il le souhaite, puisse les vendre dans plusieurs pays à la fois.

Enfin, les fournisseurs devront pouvoir garantir au géant du commerce de détail certains volumes, sur une base constante et de façon sécuritaire. La chaîne d'approvisionnement globale de Walmart est une machine rodée au quart de tour.

Selon Marc Beaulieu, cela ne veut pas dire nécessairement que Walmart demandera à chaque manufacturier de devenir un fournisseur mondial. Cela dépendra, entre autres, des produits et des marchés visés.

Cela dit, Walmart ne signera certainement pas un contrat d'approvisionnement avec un fabricant de taies d'oreiller qui ne pourrait pas acheminer sa marchandise à l'extérieur du Québec.

Ce nouveau modèle risque de bouleverser la vie des fournisseurs qui ne pourront pas s'adapter. " La consolidation qui a lieu au sein de la chaîne d'approvisionnement mènera à la consolidation sein des fournisseurs ", dit Nathalie Duchesnay.

Ainsi, certains manufacturiers devront sans doute s'associer avec d'autres fabricants pour rester concurrentiels, tandis que d'autres devront carrément fusionner. Car Walmart ne conservera que les fournisseurs qui peuvent se conformer à ses critères d'évaluation.

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

10 choses à savoir mardi

Les rues piétonnières séduisent. Ces applis facturent même une fois effacées. Ce bracelet vous protège des micros!

À surveiller: Bombardier, Fortis et Great-West

Que faire avec les titres de Bombardier, Fortis et Great-West?

L'IA tue impitoyablement nos jobs. Voici comment!

CHRONIQUE. Non, l'intelligence artificielle n'est pas synonyme de progrès, mais de dévastation pour l'emploi.