Atteindre ses clients grâce aux réseaux sociaux

Publié le 10/01/2011 à 10:29

Atteindre ses clients grâce aux réseaux sociaux

Publié le 10/01/2011 à 10:29

Par La Presse Canadienne

Après les parents, les collègues, les connaissances, voilà que les entreprises veulent être vos amis sur Facebook, vos conseillers sur Twitter, vos pourvoyeurs d'images sur YouTube.

La jeune minière NovaGold Resources est une de ces rares entreprises à avoir sauté dans le train des réseaux sociaux pour rejoindre ses actionnaires alors que la présence des compagnies sur les sites Internet est maintenant la norme.

Selon une porte-parole de NovaGold, Rhylin Bailie, il s'agit de présenter la compagnie de sorte que les gens soient intéressées à communiquer avec elle sous toutes les plates-formes possibles. "Quelle que soit l'opportunité qui se présente à nous pour rejoindre les gens, elle sera efficace si nous l'utilisons correctement. C'est devenue une manière différente de faire les choses."

Pour les investisseurs particuliers à la recherche d'informations outre celles du site officiel de la compagnie, les réseaux sociaux s'avèrent une source intéressante d'échanges et un lieu pour partager ses tuyaux à la Bourse.

Contrairement au PDG de Sun, Jonathan Schwartz, qui a annoncé son départ en 140 mots sur Twitter, la plupart des dirigeants d'entreprises ne sont pas encore convertis à l'utilisation du réseau. Toutefois, le nombre d'entreprises accessibles sur Twitter est en pleine croissance.

Parmi les compagnies ayant leur forum officiel sur les réseaux sociaux, on retrouve la minière Barrick Gold's ((at)BarrickGold), le réseau de télécommunications Telus (Telus's (at)Telus). De son côté, le fabriquant du Blackberry, Research In Motion (TSX:RIM), alimente différents sites de microblogage dont (at)BlackBerry et (at)BlackBerryHelp.

Du côté financier, on peut contacter le célèbre Jim Cramer, chroniqueur du "Today Show" à CNBC, à (at)jimcramer, le blogue économique Streetwise du "Globe and Mail" à (at)StreetwiseBlog et celui du blogue du New York Times à (at)NYTimesDealBook.

Le fait qu'une compagnie ne participe pas officiellement au réseau Twitter n'empêche pas les investisseurs de faire circuler toutes sortes d'informations en ligne en rapport avec les mouvements du marché. Par exemple pour lire les commentaires et critiques concernant des entreprises privées comme NovaGold il suffit de cliquer sur le mot clef #$NG.

Sur certains sites comme celui de WestJet Airlines (TSX:WJA), les commentaires portent plutôt sur les plaintes des clients concernant le service que sur les opinions des investisseurs.

Selon le porte-parole de la compagnie aérienne WestJet Airlines, Robert Palmer, la plupart des récriminations portent sur le fait que les gens ont de la difficulté à savoir ce qui se passe lors de retards ou d'annulations. "C'est une voie de communication très importante pour nous."

Selon lui, le lien avec les clients est essentiel: "ce n'est pas une communication à sens unique, c'est un dialogue."

La personne responsable des échanges en ligne chez NovaGold, Ariadna Peretz, estime que le dialogue avec les actionnaires représente la clef d'une bonne relation avec eux. "Si nous voulons transformer un réseau social en quelque chose de valable, nous devons garder en tête que c'est un lieu de rencontres et d'échanges, pas seulement un espace pour se vanter et livrer de l'information."

À la une

Bulletin de la prospérité: encore un C pour le Québec

Il y a 44 minutes | Matthieu Hains

Le Bulletin de la prospérité met en évidence les principales forces et faiblesses économiques de la province.

La muskerie du 1er décembre: quand Elon Musk commente la politique monétaire américaine

12:28 | Les Affaires

24 MUSKERIES EN ATTENDANT LE PÈRE NOËL. On revient sur le tweet exhortant la Fed de réduire les taux d’intérêt.

États-Unis: l’inflation ralentit en octobre, la consommation toujours solide

13:04 | AFP

Sur un mois, l’inflation est stable, à 0,3%, surprenant les analystes qui s’attendaient à une légère accélération.