Après les gras trans, la chasse au sucre


Édition du 21 Mars 2015

Après les gras trans, la chasse au sucre


Édition du 21 Mars 2015

[Photo: Bloomberg]

«Le sucre est la nouvelle bête noire», indique Christine Jean, vice-présidente aux services techniques et réglementaires au Conseil de la transformation agroalimentaire et des produits de consommation. Le 5 mars 2014, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publiquement recommandé de limiter l'apport en sucre à 10 % de l'apport calorique journalier. Or, selon une note de Statistique Canada publiée en 2014, le sucre que consomment les Canadiens représente 21 % de leur apport calorique quotidien. L'OMS s'alarme particulièrement au sujet des aliments transformés, comme le ketchup, qui contiennent du sucre, mais qui ne sont généralement pas perçus comme des sucreries.

À lire aussi:
Olymel invente du poulet apprêté comme au restaurant, mais cuisiné à la maison
Comment Veg Pro a inventé le wok... en plastique
La transparence, nouveau critère des acheteurs

L'été dernier, Santé Canada a mené des consultations publiques pour modifier l'étiquette nutritionnelle des produits dans le but de permettre au consommateur d'avoir un meilleur indice de la quantité de sucre présent. Il a entre autres proposé de regrouper entre parenthèses tous les types de sucre et les placer dans la liste des ingrédients en fonction de la contribution totale de l'ensemble dans l'aliment. «Ça va peut-être pousser les industriels à revoir les sources de sucre et à les réduire», admet Christine Jean.

Un défi important

«Plusieurs transformateurs travaillent présentement à réduire la teneur en sucre de leurs produits, car ils sentaient venir la vague depuis un bon moment», confirme Annick Van Campenhout, directrice générale du Conseil des initiatives pour le progrès en alimentation. Mais diminuer la quantité de sucre semble un défi plus complexe que la réduction du sel pour continuer à plaire aux consommateurs. «Le sucre, c'est réconfortant, dit Mme Van Campenhout. Retirer 20 % de sel est moins perceptible pour ce qui est du goût que de retirer 20 % de sucre. Le consommateur le ressent beaucoup plus.»

À la une

Hydro deviendra maître-d’œuvre des grands projets éoliens

Mis à jour il y a 1 minutes | Dominique Talbot

Hydro veut accélérer le déploiement de 10 000 MW de nouvelles capacités énergétiques.

Employeurs, à vos crayons

Mis à jour il y a 36 minutes | Geneviève Desmarais

EXPERTE. Avez-vous une politique en matière de prévention et de prise en charge du harcèlement en milieu de travail?

1342$ par mois… et toujours pas assez pour une maison!

IL ÉTAIT UNE FOIS... VOS FINANCES. Économiser 1342$ par mois et ne pas pouvoir acheter une propriété, est-ce possible?