XMedius fusionne avec la société américaine AVST

Publié le 07/11/2017 à 06:34

XMedius fusionne avec la société américaine AVST

Publié le 07/11/2017 à 06:34

Par Denis Lalonde

Le président et chef de la direction de XMedius, Jean Champagne. (Photo: courtoisie)

La société montréalaise XMedius fusionne avec l'américaine Applied Voice and Speech Technology (AVST) dans une transaction dont le montant n'a pas été dévoilé.

Plus précisément, c'est l'actionnaire majoritaire de XMedius, le fonds d'investissement californien StoneCalibre, qui a procédé à l'achat d'AVST avant de fusionner la société avec XMedius.

AVST est un développeur de solutions logicielles de communications unifiées pour les entreprises. Ses produits aident les systèmes de différents fournisseurs, comme Cisco, Avaya et Alcatel-Lucent, à communiquer entre eux même s'ils n'ont pas été conçus pour être compatibles. De son côté, XMedius se spécialise dans les solutions permettant l'échange sécurisé de fichiers en ligne et par télécopie IP.

«StoneCalibre se concentre dans deux pôles. Ils investissent dans les sciences de la vie et dans les logiciels. Le fonds est notre actionnaire majoritaire depuis décembre 2015. Depuis ce temps, ils ont examiné plusieurs entreprises, nous demandant parfois notre opinion sur ce qui était disponible sur le marché», explique Jean Champagne, président et chef de la direction de XMedius.

StoneCalibre a mis les deux entreprises en relation il y a environ 18 mois. À ce moment, M. Champagne ne se doutait pas qu'AVST allait bientôt être mise en vente. 

«Il y a beaucoup de complémentarité entre les deux entreprises, notamment du côté des produits. Leurs revendeurs ne sont pas les mêmes que les nôtres, nous n'avons pas les mêmes canaux de distribution... Ce sera assez facile à intégrer», soutient M. Champagne.

Ce dernier ajoute qu'AVST est surtout présente aux États-Unis, alors que XMedius cible également les marchés canadien et européen. 

«Nous générons des revenus annuels de 18 millions (M)$US, et AVST est à 23M$US. De plus, les revenus récurrents des deux entreprises atteignent environ 65%. Notre volonté est d'intégrer les meilleures pratiques de gestion dans les deux entités, qui continueront d'opérer de manière indépendante pour le moment», dit-il, ciblant une croissance annuelle de 10% à 15% des revenus.

Partenariat privilégié avec Microsoft

M. Champagne entend également tirer profit de la bonne relation d'AVST avec Microsoft pour aller chercher des contrats supplémentaires. «Microsoft veut commercialiser Skype dans les entreprises. Les clients qui veulent adopter la technologie de Microsoft aux États-Unis mais qui veulent par exemple rester avec Avaya en Europe vont avoir besoin d'utiliser AVST pour que les systèmes puissent communiquer entre eux», dit-il.

De plus, Microsoft Exchange, le service de gestion des courriels du géant du logiciel, ne sera plus conçu pour communiquer avec des solutions d'autres fournisseurs d'ici un an. À une exception près... AVST.

«Les deux entreprises sont à Seattle alors ça a peut-être favorisé AVST, mais nous avons déjà quatre ou cinq dossiers à plus de 1 million de dollars sur la table en raison de cette stratégie de Microsoft. Les clients qui ne voudront pas confier tous leurs systèmes de communication à Microsoft devront utiliser nos solutions», raconte M. Champagne.

Grâce à la fusion, XMedius passera de 100 à 160 employés.

À la une

Palmarès WOW: les bons citoyens corporatifs ont la cote

19/01/2022 | Catherine Charron

«Il y a deux ou trois ans, on était plus dans l’expérientiel,[...] là c’est davantage de parler au cœur des gens».

Garantie de construction résidentielle: un répertoire d’entreprises ayant perdu leur accréditation

19/01/2022 | Charles Poulin

Un nouvel outil à consulter avant de signer un contrat avec un entrepreneur

Bourse: Wall Street termine dans le rouge, correction pour le Nasdaq

Mis à jour le 19/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse.