Start-up: admettre l'échec est une réussite en soi

Publié le 10/11/2017 à 11:08

INFOGRAPHIE.
Lancer son entreprise ou avouer son échec, cela demande autant de courage. D’innombrables raisons feront que la jeune pousse vivra ou mourra. Mais il y aurait tout de même des tendances, des situations répétitives qui précipitent la fin.
CB Insights ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

3 manières de réussir son échec

06/02/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Ce que les conseils de Will Smith à propos de l'échec m'inspirent.

Vous voulez réussir? Faites échec à... l'échec

Mis à jour le 08/02/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. L’important, ce n’est pas le nombre de fois que l’on tombe.

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?