Regain de confiance chez les entreprises québécoises, dit la FCEI

Publié le 01/03/2019 à 17:49

Regain de confiance chez les entreprises québécoises, dit la FCEI

Publié le 01/03/2019 à 17:49

Par lesaffaires.com
Deux hommes consultent un document

(Photo:123RF)

L’optimisme des entreprises québécoises progresse à nouveau en février après son important recul observé à la fin de l’année 2018. Avec ces 64,8 points, la province prend place sur la deuxième marche du classement du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, derrière la Nouvelle-Écosse (66,3).


C’est au Québec que les entreprises indépendantes estiment que leur situation générale des affaires est la meilleure : 60 % des répondants croient qu’elle est bonne, contre 8 % qui la voient comme médiocre.


Un peu moins d’un quart des répondants présagent embaucher du personnel à temps plein dans les trois prochains mois, alors que 7 % pensent plutôt couper des postes. La situation est assez stable depuis le début de l’année : en janvier, 25 % des firmes sondées considéraient embaucher, contre 8 % qui prévoyaient congédier des employés.


Un tableau qui démontre l'évolution des indices par provinces entre janvier et février.

Les niveaux de confiance des entreprises à l’échelle nationale sont loin de ceux observés à l’automne 2018. (Photo: FCEI)


Un regain de confiance prudent


Les niveaux de confiance des entreprises à l’échelle nationale sont loin de ceux observés à l’automne 2018 note Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI. « Cela explique que les plans d’embauche et les plans relatifs aux salaires et aux prix soient à la hausse », dit-il.


Au Canada, l’indice de confiance atteint 50 points, ce qui représente une hausse de 2,9 points par rapport à janvier 2019. 42 % des dirigeants estiment que leur entreprise est en bonne santé, alors que 12 % d’entre eux croient plutôt le contraire.


Les plans d’embauches se sont améliorés depuis le début de l’année, puisque 19 % des firmes songeaient à recruter, et 11 % pensaient couper des postes.


Des résultats mitigés dans les secteurs


Difficile d’observer une tendance claire du côté des industries. Le moral a grimpé dans sept des secteurs, comme l’hébergement et la restauration ou le commerce de détail, tandis que les six autres sont moins optimistes que le mois dernier. Sauf dans les secteurs de l’agriculture (48,5) et les ressources naturelles (44,6), la valeur du Baromètre des affaires des différentes industries varie entre 55 et 60 points.


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Le parc industriel Alta, future porte d’entrée pour le Québec

Après une bataille juridique qui a stoppé son expansion pendant presque dix ans, le parc industriel ...

À la une

Comment calculer les taxes?

22/03/2019 | Alain McKenna

La question peut sembler simple, mais elle peut aussi s’avérer plus complexe qu’on ne le croit.

Lancement du service de vidéo sur demande d'Apple en direct

Voici ce qu'il faut savoir sur ce nouveau service:

Apple lance un service d'abonnement à des titres de presse

14:20 | LesAffaires.com et AFP

Les titres Sélection, Mieux-Être, Ricardo, L'actualité et Véro seront compris dans l'abonnement.