Pourquoi je préfère la créativité à l'innovation

Publié le 29/05/2018 à 11:44

Pourquoi je préfère la créativité à l'innovation

Publié le 29/05/2018 à 11:44

Par Nicolas Duvernois

Au Québec, le Cirque du Soleil représente un bon exemple de la force de la créativité. (Photo: LesAffaires.com)

La mi-mai est une de mes périodes préférées de l'année. Non seulement notre éternel hiver disparaît, mais on sent à travers la ville et même la province un vent de fraîcheur. Les «foodtrucks» ressortent des garages, les parcs se remplissent de flâneurs et la valse des évènements commence.


La semaine dernière, c'était autour de C2 Montréal de s'activer. Misant tout sur l'innovation et la créativité, C2 est un évènement qui tente de mettre en connexion une foule aussi disparate qu'intriguée. De banquier à chroniqueur environnemental, de «foodie» à chercheur en intelligence artificielle… le mélange des genres y règne.


Même si le coût du billet s'approche plus de celui d'un vol en classe affaires que d'un concert au Club Soda, cet événement est devenu un incontournable.


Depuis quelques années, les mots innovation et créativité ont remplacé les mots internet et mondialisation. Des mots «vides poches», comme je les appelle, qui veulent tout et rien dire à la fois. Mais quelle est leur réelle définition?


Selon le dictionnaire Larousse, l'innovation est un «ensemble du processus qui se déroule depuis la naissance d'une idée jusqu'à sa matérialisation (lancement d'un produit), en passant par l'étude du marché, le développement du prototype et les premières étapes de la production.»


La définition de la créativité se lit comme suit: «Capacité, faculté d'invention, d'imagination; pouvoir créateur.» Je vous le dis tout de suite, à choisir, je préfère la créativité!


À mes yeux, trop d'entreprises font le pari de l'innovation, alors que peu d'entre elles choisissent de miser sur la créativité. 


Plus floue et intangible, la créativité est plus difficile à faire passer à la majorité des gestionnaires que l'innovation. Pour beaucoup, l'innovation ne résulte qu'à l'amélioration d'un objet existant. Ajouter une caméra arrière dans une voiture ou utiliser un matériau moins lourd pour créer des bancs d'avions plus légers sont considérés comme de l'innovation. Mais pour vraiment se démarquer, il est indispensable d'y ajouter de la créativité.


Au Québec, le Cirque du Soleil représente un bon exemple de la force de la créativité. Rappelez-vous le cirque de notre enfance avec la personne qui se fait couper en deux, le lapin qui sort du chapeau et le clown qui trébuche. Voulant réinventer le cirque, Guy Laliberté aurait pu tout simplement faire comme les autres en modifiant un peu la formule et en concevant un numéro avec des phoques plutôt qu'avec des éléphants. 


Il a plutôt choisi de complètement réinventer l'industrie. Finis les animaux de scène, les numéros classiques et le lancer de couteaux. Le nouveau cirque était né. Celui où les costumes, la musique, les maquillages, les acrobaties aériennes et même marines volent la vedette. 


Innover pour innover c'est bien, mais créer pour innover, c'est encore mieux. En analysant les entreprises les plus innovantes de la planète, on s'aperçoit rapidement que, finalement, ce sont toutes des entreprises créatrices. 


Pendant que Nokia et Motorola se battaient afin de créer le cellulaire le plus léger ou l'écran le plus plat, Apple a décidé de lancer un téléphone qui nous permettait de naviguer sur Internet. Pendant que les salles de cinéma et les télédiffuseurs se battaient avec des cotes d'écoute de plus en plus petites, Netflix a choisi de lancer le véritable «cinéma-maison». 


Avec ce constat, on réalise que la véritable innovation passe donc par la créativité et non seulement par un avancement technologique. Nous avons la chance au Québec de vivre dans une société extrêmement créative.


Notre langue, notre culture, notre complexité, nos universités et nos multiples origines font du Québec un terreau fertile pour la créativité… profitons-en!


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

SNC-Lavalin : a-t-on trop peur ?

Édition du 24 Novembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le ciel est bleu, la mer est calme. Et soudain, le grain. SNC-Lavalin vient encore une fois d'en faire ...

Le faux débat de l'immigration

25/09/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.