Pour qu'une réunion soit un peu moins inutile

Publié le 07/08/2018 à 14:00

Pour qu'une réunion soit un peu moins inutile

Publié le 07/08/2018 à 14:00

Par Conseiller

[Photo: 123RF]

Employés et patrons s’entendent au moins sur une chose: ils détestent les réunions inutiles. C’est la conclusion, pas si étonnante avouons-le, d’un récent sondage d’Accountemps mené auprès de 400 travailleurs de bureaux et 270 directeurs financiers canadiens.

Pour qu’une réunion soit productive (ou un peu moins inutile), il est important que ses organisateurs établissent des objectifs clairs, respectent un ordre du jour précis et fassent un suivi avec des notes ou des étapes subséquentes, recommande Accountemps.

Plus concrètement, les responsables de réunion devraient éviter d’organiser des réunions pour faire de simples mises au point alors qu’un courriel suffit amplement. Si une réunion s’avère vraiment nécessaire, le nombre de participants doit être réduit au maximum.

Moins il y a de gens qui assistent à une réunion, plus celle-ci risque de bien se dérouler.

Pour les réunions plus longues et formelles, vaut mieux privilégier les conférences en personne aux conférences téléphoniques.

En effet, 49 % des travailleurs avouent être moins engagés durant les réunions à distance, tandis que 60 % des directeurs affirment la même chose en ce qui concerne leur personnel.

 

> Lire en détail sur Conseiller.ca

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Trop de talent pour être vieux!

Édition du 15 Juin 2019 | Nathalie Francisci

CHRONIQUE. Est-on trop vieux, à 55 ans, pour prendre la direction d'une entreprise ou d'un département ? ...

Aphria perd son chef de la direction et un de ses cofondateurs

Aphria a aussi reçu, à la fin de l’an dernier, une offre d’achat hostile de la part de Xanthic Biopharma.

À la une

Slack entre en Bourse jeudi, à 38,50$US

Mis à jour à 12:12 | AFP

La valorisation de Slack a bondi en quelques mois, passant de 7 à 17 milliards de dollars US depuis 2018.

Les enseignements de «mes» hommes d'honneur

BLOGUE INVITÉ. Voici quatre enseignements qui ont su inspirer mon parcours entrepreneurial.