Pierre Karl Péladeau présente une offre pour reprendre Téo Taxi

Publié le 04/03/2019 à 16:04, mis à jour le 04/03/2019 à 19:46

Pierre Karl Péladeau présente une offre pour reprendre Téo Taxi

Publié le 04/03/2019 à 16:04, mis à jour le 04/03/2019 à 19:46

Pierre Karl Péladeau a déposé à titre personnel une offre d’achat pour faire l’acquisition de Téo Taxi et sa plateforme technologique.


Ce sera au cabinet comptable Richter, qui examine la restructuration du service de taxi électrique, et aux créanciers de trancher.


Les repreneurs intéressés par Téo Taxi avaient jusqu’au 4 mars pour signifier leurs intentions.


Déjà « bien avancé » dans sa réflexion, le PDG de Québecor s’était entretenu avec le ministre des Transports François Bonnardel le 28 février.


Il aurait soutenu que pour parvenir à relancer les activités de l'entreprise insolvable «des moyens financiers et une vision à moyen et à long terme» seraient nécessaires. 


Ses critiques de l’écosystème du taxi au Québec, causées par une « réglementation obsolète », auraient été bien accueillies par le ministre selon lui.


Téo Taxi, qui appartenait à Alexandre Taillefer et la firme XPND Capital, a cessé ses activités le 29 janvier 2019. Quatre cents chauffeurs ont perdu leur emploi.


 


 


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Pierre Karl Péladeau confirme son intérêt pour Téo Taxi

Mis à jour le 05/02/2019 | La Presse Canadienne

On ignore pour le moment si M. Péladeau sollicitera de l’aide de la part du gouvernement Legault.

PKP plaide coupable à une infraction à la Loi électorale

Le PDG conteste toutefois la peine réclamée par le directeur général des élections du Québec.

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.