Mateína s’attaque au marché américain

Publié le 26/01/2024 à 17:40

Mateína s’attaque au marché américain

Publié le 26/01/2024 à 17:40

Par Emmanuel Martinez

L’animateur Andrew Huberman avec ses nouveaux partenaires d’affaires, Nicolas Beaupré et Elodie Simard, qui sont les fondateurs de Mateína. (Photo: Mateína)

Spécialisée dans les boissons à base de yerba maté, Mateína s’attend à un afflux de commandes dans les prochains jours avec son lancement aux États-Unis.

«Déjà après plus de 24h, nos ventes ont augmenté de 25%, explique le cofondateur Nicolas Beaupré, en entrevue. C’est impressionnant. On voit que c’est un très gros marché.»

Et les ventes devraient bondir lundi lorsque les produits de cette PME montréalaise seront présentés dans le cadre du célèbre podcast américain Huberman Lab, qui est devenu actionnaire de l’entreprise québécoise. Cette dernière a collaboré avec Andrew Huberman, neuroscientifique, professeur de la faculté de médecine de l’Université Stanford et animateur du podcast pour développer un produit sans sucre.

«C’est une occasion incroyable en termes de visibilité, surtout dans un marché aussi compétitif que celui des breuvages énergisants, remarque l’entrepreneur. C’est un des podcasts les plus écoutés au monde.»

Ce coup de pouce médiatique est appuyé par Andrew Huberman qui est un grand partisan de cette infusion.

«La yerba maté est ma source préférée de caféine depuis des années, affirme l’animateur par communiqué. Je parle souvent des bienfaits du yerba maté pour la santé, comme sa forte teneur en antioxydants, son rôle dans la gestion de la glycémie et ses effets neuroprotecteurs potentiels. Je consomme du yerba maté tous les jours pour ces raisons, mais aussi parce qu’il me rappelle mes origines d’Argentine.»

Exportées du Canada

Cette expansion aux États-Unis a également été appuyée par une prise d’actionnariat de Tiny Investment (TINY), une firme de Colombie-Britannique.

«On a vendu un peu plus de la moitié des actions de l’entreprise, explique Nicolas Beaupré qui l’a cofondée avec Elodie Simard en 2017. On avait besoin de liquidités pour poursuivre la croissance, mais on reste 100% aux commandes.»

Pour les premiers mois, les ventes se feront uniquement en ligne, mais les boissons à base de yerba maté devraient se retrouver dans des tablettes de Californie dans environ trois mois.

Mateína compte sur huit points de distributions aux États-Unis pour livrer ses produits chez nos voisins. Les boissons resteront confectionnées en sous-traitance au Canada, soit en Montérégie et en Ontario, et exportées au sud de la frontière.

«Les prix pour la sous-traitance sont 25% plus élevés aux États-Unis, explique l’homme d’affaires. Beaucoup de joueurs américains font même faire leurs produits au Canada. Cela nous a surpris. C’est plus concurrentiel de faire cela au Canada.»

Mateína espère concurrencer le café et le thé avec ses boissons à base de yerba maté, qui gagne en popularité en Amérique du Nord. Cette plante est cultivée en Argentine où sa consommation est largement répandue sous forme d’infusion.

Mateína offre différents produits de yerba maté biologiques provenant de ce pays d’Amérique du Sud. Elle compte sur des boissons froides légèrement sucrées en canette, des thés en vrac, ainsi que sur sa nouvelle formule sans sucre en canette. Avec ce dernier produit, la PME espère se démarquer dans le domaine du marché sans sucre.

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

PME et entrepreneuriat — Tous les mardis, mercredis et jeudis

Découvrez les innovations développées par les jeunes pousses et les PME d’ici, ainsi que les récits inspirants d’entrepreneurs.

Sur le même sujet

L'inflation sur les aliments à l'épicerie a continué de ralentir en mars au Canada

L'inflation sur les aliments vendus à l'épicerie n'a augmenté «que» de 1,9% par rapport à l'année précédente.

Un investissement «sucré» de 3,2M$ pour Les Miels du Lac

16/04/2024 | Trium Médias

La miellerie industrielle située au Lac-Saint-Jean prévoit vendre ses produits dérivés du miel dès cet automne.

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.