Les vêtements Elixir pour guérir des blessures

Publié le 16/05/2019 à 13:34

Les vêtements Elixir pour guérir des blessures

Publié le 16/05/2019 à 13:34

Jelena Neylan, présidente de Trend Innovations et Jean-François Gauthier, PDG de l'entreprise (Photo: courtoisie)

PME DE LA SEMAINE. Des vêtements thérapeutiques qui diffusent des analgésiques naturels, voilà ce qu'Elixir suggère aux pharmacies nord-américaines. Trend Innovations, l'entreprise montréalaise derrière la marque, a même conclu en janvier un contrat de plus de 1 million de dollars avec la United States Navy, pour fournir leurs 300 magasins et leurs bases militaires.


L'entreprise a investi quatre ans et plus de 1 M$ en recherche et développement dans ses produits novateurs, grâce à l'aide financière de 510 000 $ répartie entre PME MTL, le Conseil national de recherches du Canada, le ministère de l'Économie et de l'Innovation, Export Québec et la Banque Royale du Canada.


«On voulait une technologie simple et pratique pour gérer les blessures musculaires et articulaires, sans pilule ni crème», explique Jean-François Gauthier, PDG de Trend Innovations. L'entreprise propose quatre articles dans lesquels sont intégrés des millions de microcapsules qui renferment de l'Arnica des montagnes et de la gaulthérie, deux plantes aux propriétés analgésiques. Ces microcapsules s'activent et se libèrent grâce à la chaleur corporelle et au mouvement, puis sont absorbées par la peau.


La genouillère, le T-shirt, la chevillère et la coudière, vendus entre 46 $ et 99 $, fournissent chacun jusqu'à 600 heures d'analgésique, soit l'équivalent d'un mois. Ils peuvent ensuite être portés comme n'importe quel autre vêtement.


«Notre produit peut même remplacer 75 timbres cutanés, 12 vaporisateurs ou sept tubes de crème, indique Jelena Neylan, présidente de Trend Innovations. On propose donc d'éliminer le gaspillage de plastique et de pots.»


Testés et approuvés par Santé Canada, les produits Elixir sont en vente depuis septembre dans une centaine de pharmacies canadiennes. La ligne continuera d'être lancée au courant de l'année, notamment dans les chaînes pharmaceutiques canadiennes Rexall et Pharmaprix, et la chaîne américaine McKesson.


Contrer la crise des opiacés


L'idée d'Elixir est une réponse à la crise des opiacés qui sévit depuis 2016. L'Agence de la santé publique du Canada a d'ailleurs dénombré plus de 10 300 décès liés à la surdose d'opioïdes entre janvier 2016 et septembre 2018, dont près du tiers (3 286) a eu lieu les neuf premiers mois de l'année dernière.


M. Gauthier a plus spécifiquement observé une tendance à la surutilisation des opioïdes dans l'industrie du hockey, dans laquelle il a travaillé six ans comme développeur de produits et des affaires.


«J'ai constaté beaucoup de problèmes liés aux antidouleurs chez les joueurs professionnels avec qui j'ai travaillé, parce que les entraîneurs les veulent constamment sur la glace. Ils sont souvent sous l'effet de drogues, ce qui crée des problèmes majeurs, raconte-t-il. L'objectif consiste donc à améliorer le contrôle des médicaments en gérant le débit et le relargage, sans risquer de surdose.»


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Will.i.am investit dans la montréalaise Stradigi AI

23/05/2019 | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

23/05/2019 | lesaffaires.com

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.

Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année

23/05/2019 | AFP

Plusieurs statistiques publiées jeudi ont laissé craindre un ralentissement de l’économie mondiale.