Les secrets des entreprises à succès

Publié le 22/03/2017 à 11:24, mis à jour le 22/03/2017 à 11:37

Les secrets des entreprises à succès

Publié le 22/03/2017 à 11:24, mis à jour le 22/03/2017 à 11:37

Par Nicolas Duvernois

Red Bull, acteur dominant des boissons énergétiques. [123RF]

Nous cherchons constamment à démystifier le succès. Pourquoi Usain Bolt est-il si dominant? Pourquoi Apple vend-elle des centaines de millions d’iPhone alors que BlackBerry peine à suivre? Pourquoi certaines entreprises atteignent-elles le succès et d’autres, non?


Le succès intrigue. Sa rareté et la difficulté à l’atteindre font de lui un objectif très convoité, presque sacré. Le succès est pourtant  atteignable au quotidien dans la plupart de nos occupations. Dans notre entreprise, au travail, dans nos études ou lors d’une épreuve sportive, nous avons tous une chance de l’atteindre.


À chacun sa définition. Pour certains, il est monétaire, pour d’autres, il est spirituel. Pour la plupart, c’est un objectif ultime. Atteindre le succès est très souvent le résultat d’efforts hors du commun. C’est rarement un coup de chance.


C’est Mélanie, notre ambassadrice de marques, qui m’a posé la question. Qu’est-ce qui fait qu’une entreprise connaît du succès?


Bien souvent, deux entreprises dans la même industrie connaissent des sorts différents. Qu’est-ce qui fait que Tesla a réussi où tant d’autres constructeurs automobiles ont échoué? Pourquoi Red Bull règne au sommet pendant que les autres boissons énergétiques peinent à survivre?


Vous dire que j’ai la réponse serait vous mentir.


Certains facteurs sautent cependant aux yeux quand on prend le temps d’observer les entreprises qui réussissent. En voici quelques-uns.


La mission de l’entreprise doit être au cœur de toutes ses activités.


Non seulement les employés se sentent alors plus investis dans leur travail, le consommateur évolue de plus en plus vers l’achat intelligent, un achat qui favorise les produits issus d’entreprises qui sont cohérentes avec leur mission. Un exemple me vient en tête: l’équipementier de plein air Patagonia.


Plus rapidement on s’adapte, plus de chances on a de réussir.


Ne pas réagir rapidement aux changements peut être fatal. Parlez-en à Kodak, qui a complètement raté sa transition vers le numérique et a dû déclarer faillite. Ou encore à la chaîne Target qui, après un investissement massif de près de 10 milliards de dollars américains, n’a pas du tout réussi à s’adapter au client canadien et a finalement fermé tous ses magasins à peine deux ans après son arrivée au pays.


Qui parle de succès parle de préparation.


C’est fou de réaliser combien de personnes se lancent en affaires sans aucune préparation. Pourtant, celle-ci est primordiale, que ce soit pour faire une recette, un marathon ou un voyage. Le nombre d’heures à mettre pour atteindre les plus hauts sommets est incalculable. Que ce soit une médaille olympique ou l’obtention d’un contrat de plusieurs millions, se préparer est l’équivalent de mettre un manteau en hiver… C’est impératif.


Bien sûr, une multitude d’autres points pourraient être mis de l’avant. De l’importance du travail d’équipe au bonheur des employés, en passant par le respect des partenaires et fournisseurs ou la nécessité d’offrir un excellent service à la clientèle. Bien des facteurs influencent le succès, ou non, d’une entreprise.


À mon avis, la plus grande force qu’une entreprise peut avoir, c'est de nourrir les idées. J’ai l’immense bonheur de compter sur une équipe qui déborde d’idées et je les invite à les partager au quotidien. Peu importe le poste qu’ils occupent, je suis convaincu que c’est en partageant, même les idées les plus folles (mes préférées), que nous trouvons toujours une manière de se différencier de la compétition et ça, c’est la première étape vers le succès.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Le parc industriel Alta, future porte d’entrée pour le Québec

Après une bataille juridique qui a stoppé son expansion pendant presque dix ans, le parc industriel ...

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.