Les entrepreneurs américains attaquent l'administration Trump

Publié le 19/09/2017 à 15:24

Les entrepreneurs américains attaquent l'administration Trump

Publié le 19/09/2017 à 15:24

Par lesaffaires.com

L'association des investisseurs en capital-risque, aux côtés d’entrepreneurs et de patrons de start-up ont entamé ce mardi une procédure judiciaire contre le Département de la Sécurité intérieure (DHS). Ils accusent l'administration d'avoir tué dans l'oeuf ce qu'on surnommait déjà le «Visa Start-up».

L'administration Trump se retrouve devant les tribunaux fédéraux de Washington, traînée notamment par la NVCA, l'association des capital-risqueurs américains.

«Les entrepreneurs immigrants jouent un rôle essentiel dans le renforcement de l'économie américaine. Plutôt que d'imposer des barrages qui les empêchent d'apporter leur talent et leur ingéniosité sur nos rives, nous devrions les accueillir à bras ouverts», a déclaré Bobby Franklin, président et chef de la direction de la NVCA.

L’ensemble des professionnels accusent en effet le DHS de faire obstacle de façon illégale à l’International Entrepreneur Rule, un programme établi par le président Obama dans ses derniers jours de mandat pour faciliter l’entrepreneuriat par des personnes nées en dehors des frontières américaines, et qui devait entrer en vigueur en juillet dernier.

La Sécurité intérieure a repoussé à mars 2018 la législation, tout en précisant qu’elle serait très probablement abrogée. Le milieu des affaires avait partagé son amertume durant l’été. Steve Case, l’un des fondateurs de AOL, avait dénoncé la «grosse erreur» de fermer les portes à des «des créateurs d’emplois».

Plus de la moitié des start-up aux États-Unis d'une valeur de 1 milliard de dollars ou plus ont été créés par des immigrants et ce fameux «visa entrepreneurial» aurait pu en générer de 1 à 3 millions de plus, selon une étude de la National Foundation for American Policy.

Des dirigeants de PME se retrouveraient en attendant dans l’incapacité de poursuivre leurs activités.

L’administration Obama avait estimé que 3000 entrepreneurs seraient éligibles chaque année au programme, destiné aux fondateurs de jeunes sociétés ayant déjà levé quelque 250.000 dollars.

 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Barack Obama a raison: nous vivons à une belle époque

15/11/2019 | François Normand

ANALYSE - La perception est forte que nous vivons des heures sombres. Or, c'est faux, si l'on analyse l'histoire.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

16/11/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir cette fin de semaine

16/11/2019 | Alain McKenna

Des failles dans des guichets automatiques au Canada permettraient de voler vos infos bancaires.