Un incubateur de start-ups en tourisme bientôt lancé

Publié le 10/07/2017 à 06:00

Un incubateur de start-ups en tourisme bientôt lancé

Publié le 10/07/2017 à 06:00

Par Matthieu Charest

[Courtoisie]

Le nouvel incubateur MT Lab, dédié aux start-ups qui oeuvrent en tourisme, divertissement et culture, est lancé. Dès la fin du mois d’août prochain, huit jeunes entreprises y seront accueillies. Au total, ce sont quelque 500000$ qui y seront investis cette année.


Inspiré du Welcome City Lab de Paris et sis en plein complexe du «Cœur des sciences» de l’UQAM, le MT Lab accueillera sa première cohorte de jeunes pousses dès la fin août. L’inauguration officielle aura lieue le 14 septembre suivant.


Le programme consiste en quelque neuf mois d’accompagnement, de quelques heures à quelques jours par semaine, de réseautage, de formations et d’appuis provenant du secteur privé pour les start-ups sélectionnées.


Quant au financement, il provient d’une subvention non récurrente de la Ville de Montréal, de l’UQAM, ainsi que des partenaires privés.


La Chaire de Tourisme Transat de l’UQAM, ainsi que d’autres partenaires privés seront de la partie.


Ces grands acteurs de l’industrie sont: Aéroports de Montréal, Air Canada, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Tourisme Montréal, la Sépaq, l’ITHQ et Loto-Québec.


«Nos partenaires vont aider les jeunes entreprises à trouver des contacts, à leur faciliter des rencontres et à leur offrir du mentorat. Ils s’engagent à les propulser, explique Martin Lessard, directeur général du MT Lab».


Selon le directeur général, le but de l’incubateur est de favoriser la compréhension des innovations dans la grande industrie du tourisme. «Nous ne sommes pas encore tout à fait rendus là», croit-il.


Ces 9 mois d’incubation seront découpés en quatre grands cycles. D’abord, les incubés seront formés afin de bien comprendre les enjeux de leur industrie, ensuite, ils devront bâtir leur proposition de valeur, préparer leur mise en marché et enfin, se préparer aux journées de «pitchs» lors de «demo days» .


«À la fin de l’année, chacun de nos partenaires aura droit à son “demo day”, explique M. Lessard. Et d’autres start-ups que nos propres incubés pourront faire des présentations.»


Les incubés


Sur les 78 applications reçues, le MT Lab a invité 15 start-ups en entrevues et en a retenu 8.


«Nous voulions des candidats complémentaires, dit Martin Lessard. Les décisions de les sélectionner ou non ont été prises de manière très collégiale avec nos partenaires. Nous voulions des entreprises qui avaient minimalement testé leurs produits ou leurs solutions, et nous voulions qu’elles répondent bien aux besoins de nos partenaires, et vice-versa.»


Les entreprises choisies pour cette première année sont:


1. 44 Screens


2. Ask Pam


3. M ta Région 


4. Magnéto


5. Merinio


6. My Smart Journey


7. Seamless Planet


8. Stay 22


L’appel des candidatures pour la deuxième cohorte devrait être lancé vers le début de 2018.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Air Canada s'abstient d'utiliser ses Max 8 d'ici au 1er juillet

Air Canada a annoncé avoir ajusté son horaire jusqu’au 30 avril pour couvrir 98 % des vols prévus.

WestJet suspend ses prévisions financières pour 2019

Comme Air Canada, cette décision a été prise puisque leur Boeing 737 Max 8 sont cloués au sol.

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

Six manières de réduire vos erreurs d'investissement

22/03/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. C'est simple, moins vous avez à prendre de décisions, moins vous commettez d'erreurs.