Mais où va donc Noah Redler?

Publié le 26/04/2016 à 09:30

Mais où va donc Noah Redler?

Publié le 26/04/2016 à 09:30

Par Matthieu Charest

[Photo: Martin Flamand]

Directeur étoile de la Maison Notman, Noah Redler a été de tous les combats pour soutenir l’innovation et l’entrepreneuriat. Sur le point de quitter son poste à la tête de l’épicentre de la communauté start-up montréalaise, il s’est confié à Les Affaires sur ses prochains projets. De Cuba à la Côte-d’Ivoire en passant par les Laurentides, Noah Redler ne fait que commencer à brasser la cage.

Suivez-moi sur LinkedIn.

Suivez-moi sur Twitter.

«À l’origine, mon mandat à la tête de la Maison Notman était pour deux ans. Il venait à terme en décembre 2015. Mais pour compléter certains projets et pour bien préparer la transition, le CA m’a demandé de rester un peu».

Puis, vers la fin-février 2016, le CA a affiché le poste de direction. Nous voulions que l'institution soit dirigée par une femme», confie Noah Redler.

C’est d’ailleurs Emma Williams qui a été choisie pour le remplacer.

«Ça envoie un message fort, dit-il. Le milieu des technos est vraiment un «boys club. Il faut trouver un équilibre entre hommes et femmes».

Il quittera officiellement son poste à la fin avril, mais va demeurer ambassadeur jusqu’en juin prochain. Entre-temps, il accumule déjà les mandats, tous plus fascinants les uns que les autres.

«Je relance ma boîte de services-conseils, Arche Innovations, nous a-t-il confié en primeur. Nous sommes des développeurs de projets». Mais pas n’importe lesquels. «On veut vraiment repenser les liens entre les institutions et les technologies et nous concentrer sur l’innovation ouverte». 

Des tonnes de mandats


Le premier mandat d’Arche Innovations, dont le contrat de douze mois est déjà signé, concerne une station de ski dans les Laurentides. Un endroit qu’il préfère garder secret, le temps de ficeler les derniers détails du projet.

Racheté par un groupe d’investisseurs privé, dont serait partie prenante l’ancienne championne olympique Mélanie Turgeon, le centre serait voué à une profonde refonte.

«On veut entre autres utiliser le terrain pour créer une zone d’innovation. Je vais m’occuper de conceptualiser le tout. Ce sera une zone d’innovation pour les sports d’hiver. Avec des entreprises spécialisées dans les vêtements d’hiver ou de ski, on veut travailler sur des vêtements et des équipements intelligents».

Un autre mandat qui se profile à l’horizon pour Noah Redler, c’est en Afrique de l’Ouest qu’il se trouve. «Je vais travailler pour le Africa Web Festival et avec le gouvernement de Côte-d’Ivoire, explique-t-il. Nous voulons mettre sur pied un écosystème technologique pour donner accès à des outils de développement aux jeunes ivoiriens».

Autre projet confirmé pour l’instant : Cuba. «J’ai bientôt une rencontre avec un groupe cubain. Nous voulons créer une plateforme afin que les Cubains puissent connecter afin de trouver du mentorat».

Si les relations entre Cuba et les États-Unis se détendent, tout reste à faire pour créer un écosystème entrepreneurial sur l’île.

«Je devrais être occupé», lance-t-il en éclatant de rire. Pas étonnant. Si le jeune entrepreneur respire l’authenticité, il semble aussi surmonter tous les défis qui s’offrent à lui le sourire aux lèvres.

Il se trouve d’ailleurs aux États-Unis, pour trois semaines, à l’invitation du département d’État américain, afin de participer au International Visitors Leadership Program qui a pour thème les occasions pour les jeunes entrepreneurs.

Il se rendra au New Hampshire, à Los Angeles, Kansas City, Washington D.C. et Boston.

De retour à Montréal, il offrira aussi un atelier lors de C2MTL.

Il a également insisté sur le fait qu’il ne quittera pas la Maison Notman aussi facilement. Il tient à être partie prenante du projet HacktheHouse, qui vise à transformer l’établissement patrimonial en vraie maison intelligente.

À la une

Une femme de promesse

23/06/2021 | Emmanuel Martinez

Lyne Blanchette a courageusement repris l'entreprise le Ranch cunicole à la suite de la mort de son mari.

Warren Buffett démissionne de la fondation Bill et Melinda Gates

23/06/2021 | AFP

Warren Buffett a annoncé mercredi qu'il abandonnait toute fonction au sein de la fondation Bill et Melinda Gates.

Pourquoi les prix du bois d'oeuvre resteront élevés

23/06/2021 | François Normand

Une étude du Rosen Consulting Group montre un effondrement des stocks de nouvelles maisons aux États-Unis depuis 1968.