De bonne source: Gabrielle Madé

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Janvier 2019

De bonne source: Gabrielle Madé

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Janvier 2019

Par Les Affaires

Gabrielle Madé
Directrice générale, Slingshot et associée, Attraction


Gabrielle Madé a été chroniqueuse au 98,5 FM. Elle a travaillé aussi pour le FailCamp. Mme Madé a cofondé l'expérience de CreativeMornings/Montréal, dont elle a également été directrice. Pendant plus de trois ans, elle a été analyste, Veille stratégique, pour le Fonds des médias du Canada. Elle a travaillé à la programmation du Festival Tous Écrans de Genève. Elle possède une maîtrise de l'Université d'Ottawa et a étudié à HEC Montréal et a fait son baccalauréat en communications à l'UQAM.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bonne source: Simon Brault

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

Simon Brault, directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada, est le premier Canadien à présider ...

Bonne source: Richard Gauthier

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

Richard Gauthier, PDG, Gastier ...

OPINION Bonne source: Marijane Moreau Peterson
Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires
Bonne source: Sylvain Larose
Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires
Bonne source: Jean-David Tardif
Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.