Cure de jeunesse pour A. & D. Prévost

Publié le 02/05/2019 à 13:34

Cure de jeunesse pour A. & D. Prévost

Publié le 02/05/2019 à 13:34

Les actionnaires de l'entreprise (Photo: courtoisie)

PME DE LA SEMAINE. En 2011, Desjardins Capital a voulu protéger A. & D. Prévost en devenant actionnaire majoritaire de l’entreprise, convoitée par les Américains. Huit ans plus tard, c’est mission accomplie puisqu’une équipe de sept employés vient tout juste de racheter la PME spécialisée dans le domaine de l’aluminium architectural. La relève est donc assurée pour ce fleuron québécois fondé il y a 60 ans.

Pour Claude Cardin, président et actionnaire, pas étonnant que la compagnie québécoise ait fait saliver la concurrence. « Nous sommes un peu des Gaulois, alors que nous sommes en compétition avec des géants américains. » En effet, depuis sa fondation en 1959, l’entreprise a développé une expertise solide en conception et fabrication de produits en enveloppe du bâtiment, mais surtout en anodisation de l’aluminium, un traitement qui en améliore sa durabilité et son esthétique.

Que ce soit au Québec ou même en Amérique du Nord, la PME est un chef de file dans ce domaine, assure Claude Cardin. « Bien sûr, d’autres vont procéder à l’anodisation de petites pièces. Mais, quand on parle d’éléments architecturaux, cela demande toute une infrastructure. Notre usine de plus de 120 000 pieds carrés compte 24 bassins de 30 pieds de long. » C’est pour mettre la main sur cette expertise rare, alors que les anciens propriétaires voulaient prendre leur retraite, qu’une entreprise américaine a fait une offre d’achat, en 2011.

Pour éviter de céder la compagnie à des intérêts étrangers, Desjardins Capital a plutôt investi dans A. & D. Prévost, le temps d’assurer une transition. « Mais nous savions qu’éventuellement, Desjardins allait revendre. On s’est donc demandé si on voulait travailler pour un autre ou prendre les rênes », explique Claude Cardin. Lui-même en poste depuis 2015, il a décidé de saisir l’opportunité. Toute l’équipe de direction ainsi que deux employés stratégiques aux opérations se sont laissés tenter par l’aventure. « J’ai été surpris de voir que tout le monde a embarqué ! »

Cap sur la relève et la croissance

Une excellente nouvelle pour assurer la relève de l’entreprise de Richelieu, ajoute-t-il. Mais surtout une passerelle entre les générations, alors que les nouveaux actionnaires ont en moyenne 43 ans ! Un changement de garde à l’image de la cure de jouvence offerte à la PME au cours des dernières années. En effet, tout comme les anciens propriétaires, plusieurs employés approchaient de leur retraite. « Quand je suis arrivé, il y a trois ans, 53 % des employés de bureau étaient en poste depuis deux ans ou moins. Desjardins a donc investi beaucoup dans la relève et la formation », indique le président. De même, les façons de faire ont été dépoussiérées, alors que le système informatique en place datait de… 1995 !

Si cette période de transition s’est soldée par une certaine stabilité, l’entreprise a tous les atouts pour continuer de monter, estime Claude Cardin. « Nous avions atteint un cap et il fallait investir pour le dépasser. Ce que Desjardins a fait au cours des dernières années. » Implantation de nouveaux systèmes informatiques, développement de produits comme un mur-panneau breveté plus efficace et plus rapide à installer : plusieurs améliorations ont été apportées pour que la PME conserve sa position.

Ce changement de garde constituera un tremplin pour la croissance, estime le président. « Je pense que l’avenir est prometteur parce que la base est solide. » Avec un plan stratégique pour diversifier ses services et ses marchés, la table est mise pour atteindre de nouveaux sommets, croit-il. « Et, le fait que les sept propriétaires qui détiennent l’entreprise la connaissent à fond est un facteur de succès ! »

A. & D. Prévost en quelques chiffres

- Nombre d’employés : 200

- Chiffre d’affaires : —

- Année de création : 1959

- Marchés desservis : Le Québec (à 95 %), ainsi que le Nouveau-Brunswick et l’Ontario

- Emplacement du siège social : Richelieu

- Objectifs pour l’année prochaine : Finaliser l’implantation des nouvelles technologies et améliorer la logistique

 

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».