Ces PME québécoises remportent un aller-simple pour l'international

Publié le 23/01/2017 à 00:01

Ces PME québécoises remportent un aller-simple pour l'international

Publié le 23/01/2017 à 00:01

Par François Remy

Un fort potentiel de développement à l’international. Voilà le point commun reconnu ce lundi par la chambre de commerce montréalaise et Québec International à vingt-et-une PME de notre belle province.

Pour la quatrième année consécutive, le programme d’accompagnement Passeport PME amène des renforts stratégiques à des entreprises dont le produit, l’activité ou l’approche se démarque nettement. (Découvrez la liste ci-dessous).

Outre les accès aux foires, missions et autres salons commerciaux à l’étranger, ces PME sélectionnées bénéficieront d’un suivi personnalisé par des experts financiers pour mener à bien leur essor international. Des services d’une valeur de plus de 25 000 dollars, répartis sur une période de 18 mois afin de ne pas bousculer les lauréates mais de les propulser vers de nouveaux marchés.

Trump, et alors?

Le programme de soutien vise avant tout à «activer» les entrepreneurs. «Les PME québécoises doivent se tourner vers l’export. Mais l’incertitude réglementaire, les risques financiers en freinent plus d’une. Nous les incitons à poser les premiers gestes », nous expliquait depuis Los Angeles, Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM).

Quelques jours avant le dévoilement de la nouvelle cohorte, Michel Leblanc a multiplié les rencontres avec ses homologues des plus grandes chambres américaines. Tous ses interlocuteurs ont admis que le contexte international dégage actuellement une entêtante odeur de protectionnisme. Mais la base d’affaires mesure toute la valeur de rester partenaires et fait pression sur les milieux décideurs

«Gardons la tête froide, au moment où nous parlons, le contexte se montre techniquement favorable aux exportateurs québécois : le taux de chômage américain a faibli, le dollar US aussi», souligne le président de la CCMM.

Quant aux grands projets du nouveau président des États-Unis, inutile de se perdre en pronostics stériles.

«Trump, nous l’entendons comme un bruit, une distraction. Dans l’immédiat, rien n’a encore réellement changé. Ce qu’il décidera devra encore passer l’étape du Congrès, être implémenté par les États », relativise Michel Leblanc.

Surfer sur la vague

L’objectif principal que poursuit Passeport PME étant d’accélérer la croissance au-delà des frontières, difficile pour les entreprises québécoises de faire l’impasse sur le marché américain, le plus proche et le plus demandeur également.

Les exportations internationales du Québec, désaisonnalisées et en dollars constants, s’élevaient à 76 milliards de dollars en 2015, selon les données les plus récentes de l’Institut de la statistique du Québec. Dont plus de 50 milliards destinés pour les seuls États-Unis.

Malgré un chiffre d’affaires plus maigre réalisé dans cet espace économique, l’Europe demeure le deuxième partenaire commercial de nos entreprises. Et là aussi de nouvelles données politiques redessinent les modèles d’affaires.

«Il est encore un peu tôt mais avec l’accord de libre-échange, une ouverture au marché européen prend une autre dimension. Il convient de repenser l’influence des tarifs douaniers sur les commandes. Et s’interroger sur la façon dont le Brexit va se matérialiser. Le Canada faisant partie du Commonwealth, le marché britannique sera-t-il plus intéressant?», remet en perspectives le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Produits de la mondialisation

Il ne suffit pas d’envoyer ses produits ou de proposer ses services, aussi concurrentiels soient-ils. Les PME doivent s’inscrire dans la réalité, commerciale, politique, sociale. Si un nombre vertigineux de paramètres entrent en ligne de compte, le soutien offert par Passeport PME se concentre alors sur les interventions les plus porteuses.

«Notre a priori de base est que les acteurs économiques québécois ont l’obligation d’explorer les marchés à l’international. Les menaces ne doivent pas être érigées en obstacles de fait», affirme Michel Leblanc.

Par exemple, la crainte des pays à faibles coûts de main-d’œuvre ne doit pas devenir l’argument unilatéral pour abandonner la conquête du marché asiatique.

D’ailleurs, tout détail peut prendre de l’importance. Les liaisons aériennes directes reliant depuis peu Montréal à Pékin, ou Shanghai, ouvrent de nouvelles pistes pour le commerce avec la Chine, fait remarquer le président de la CCMM.

«Notre vision des affaires tient de l’expression ‘born global’. Les experts du programme vont aider les PME à mobiliser leurs ressources de façon optimale, à structurer leur stratégie et surtout à oser entreprendre», ponctue Michel Leblanc.

*Lauréates du Passeport PME 2017

Les entreprises ont été sélectionnées par un jury, sur la base des avantages concurrentiels, de leurs capacités financières et de l’engagement de leur équipe de direction. Ces PME ont amorcé des démarches exploratoires à l’international ou exportent déjà et souhaitent diversifier leurs marchés d’exportation:

  • Aedifica (Montréal) http://m.aedifica.com/fr/accueil
  • Bblüv (Saint-Laurent) http://bbluvgroup.com/
  • Cuisine Steam (Montréal) http://www.cuisinesteam.ca/
  • Fin Finaud consultant (Montréal) http://finfinaud.com/
  • Groupe Azur (Montréal) http://www.groupeazur.ca/fr/
  • Hardy Filtrations (Trois-Rivières) http://www.hardyfiltration.com/
  • Infynia (Saint-Laurent) http://www.infynia.com/
  • Les Eaux-St-Léger (Saint-Hubert) http://saint-leger.ca/
  • Pepin (Cowansville) http://www.peinturepepin.com/
  • PM SCADA (Montréal) http://pmscada.ca/
  • Prevtec Microbia (Montréal) http://www.prevtecmicrobia.com/
  • Sanuvox (Montréal) https://www.sanuvox.com/en/index.php
  • Stroma (Montréal) http://stromamoda.com/
  • TM Couture (Montréal) https://www.facebook.com/TMCouture.ca/
  • Your bar factory (Lasalle) http://yourbarfactory.com/
  • Alfred Cloutier (Québec) http://www.alfredcloutier.com/
  • Intellinox Technologies (Québec) https://www.intellinox.com/
  • Cuisine Malimousse (Saint-Augustin-de-Desmaures) http://www.malimousse.com/
  • SIMCO Technologies (Québec) http://www.simcotechnologies.com/fr/
  • PROFAB 2000 (Québec) http://www.profab2000.com/
  • Komutel (Saint-Georges) http://www.komutel.com/

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Élections fédérales: les grands enjeux économiques

11/10/2019 | Les Affaires

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les Affaires vous présente des entrevues économiques avec six formations politiques.

Actifs échoués: les hydrocarbures canadiens sont-ils à risque?

12/10/2019 | François Normand

ANALYSE - Les énergies fossiles risquent de devenir l'équivalent des lignes fixes pour la téléphonie mobile.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

12/10/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.