Bouffée de confiance chez les PME canadiennes

Publié le 30/05/2019 à 06:01

Bouffée de confiance chez les PME canadiennes

Publié le 30/05/2019 à 06:01

Par lesaffaires.com

(Photo: 123RF)

Le ralentissement de l’économie observé à la fin de 2018 et du début de l’année 2019 semble être chose du passé pour la Banque du Canada, tout comme pour les entreprises canadiennes.

Pour la première fois depuis novembre dernier, l’indice du Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) de mai dépasse de peu sa moyenne des quatre dernières années, à 59,7 points. Ce résultat, le meilleur depuis le début de l’année, témoigne « d’un léger regain » de leur confiance en l’avenir selon le vice-président et économiste en chef de la FCEI, Ted Mallett.

Il y a encore place à amélioration note Simon Gaudreault, directeur principal de la recherche nationale à la FCEI. « Il reste environ 5 points en deçà des tendances de 2010 à 2014 », peut-on lire dans un communiqué.

C’est sur l’Île-du-Prince-Édouard que se trouvent les entreprises les plus optimistes, alors que l’indice y atteint 66,3 points. Le Québec (64,7) et la Nouvelle-Écosse (64,4) suivent de près.

Dans la province québécoise, 62 % des entreprises voient d’un bon œil leur situation générale des affaires, alors que seulement 4 % des répondantes pensent le contraire. En moyenne dans le reste du pays, ce sont plutôt 43 % d’entre elles qui sont optimistes, et 14 % qui ne le sont pas. Vingt-six pour cent des entreprises pensent embaucher de nouveaux travailleurs dans les prochaines semaines, comme en avril dernier, tandis que 6 % des PME pensent réduire leurs effectifs.

L’Ontario (61,7) se trouve, elle aussi, au-dessus de la moyenne nationale

Les entreprises albertaines sont celles dont l’optimisme a le plus grimper. L’indice y a pris 7,7 points et atteint 51,8 points. Ses voisines la Colombie-Britannique et la Saskatchewan ont quant à elles légèrement reculé, ayant respectivement 53,1 et 49,1 points.

L’opinion des PME de Terre-Neuve-et-Labrador, du Manitoba et du Nouveau-Brunswick sont demeurés plutôt stable, à 49,4, 52,3 et 54,7 points chacune.

(Graphique tiré du rapport hebdomadaire de la FCEI)

Des perspectives sectorielles mitigées

L’optimisme a progressé dans six des treize secteurs observés. Les services professionnels (60,5) et le secteur de l’information, des arts et des spectacles (43,3) sont ceux où l’indice a le plus décliné. C’est d’ailleurs ce dernier qui se trouve au bas de palmarès, avec les secteurs de l’agriculture (46,2) et des ressources naturelles (46,2).

Ce sondage se base sur les réponses de 745 entreprises membres de la FCEI. Les résultats seraient exacts à plus ou moins 3,6 points de pourcentage 19 fois sur 20.

 

 

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

La FCEI publie les enjeux incontournables pour les PME

Édition du 15 Juin 2019 | Siham Lebiad

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) a publié les revendications des PME adressées aux ...

Regain de confiance chez les entreprises québécoises, dit la FCEI

01/03/2019 | lesaffaires.com

Les niveaux de confiance des entreprises à l’échelle nationale sont loin de ceux observés à l’automne 2018.

À la une

Start-up: Sonder veut devenir l'hôtelier du 21e siècle

L’idée est d'avoir la même taille que Marriott dans la prochaine décennie, dit le PDG de Sonder, Francis Davidson.

10 choses à savoir mercredi

Ce robot automatisera les serres, l'amende à Facebook rapporte gros à Zuckerberg. Huawei au Canada Après les élections!

L'Internet mobile illimité n'est pas pour vous, c'est pour le CRTC

BLOGUE. Drôle de hasard, l’arrivée au Canada de ces forfaits coïncide avec une étude du CRTC sur les coûts du sans-fil.