Vive le "team building"

Publié le 23/10/2008 à 18:21

Vive le "team building"

Publié le 23/10/2008 à 18:21

Par lesaffaires.com

Nous avons une formation de team building prochainement. Quelle attitude devrai-je prendre pour l'occasion ? Je ne veux surtout pas prendre toute la place, mais je ne veux pas la laisser aux autres non plus...


- Chantal, Sherbrooke

Réponse
Pour bien répondre à cette question, j'aurais besoin de savoir quel est votre rôle dans l'équipe. Êtes-vous chef d'équipe, superviseur, membre de l'équipe ? Car chacun a un rôle à jouer en fonction de son poste. Ensuite, comme dans toute activité, vous devez analyser comment vous réagissez habituellement dans un contexte de travail de groupe. Vous devez aussi établir les objectifs de vos interventions et les résultats que vous recherchez, que vous voulez atteindre. Il est indispensable de pouvoir décrire cela avec une clarté de cristal. Pour y arriver, posez-vous les questions suivantes :


- Est-ce que ce que je contribue à atteindre l'objectif commun de la rencontre ou l'inverse ?

- Est-ce que j'ai l'habitude de prendre la place des autres dans ce genre d'activité ou d'être très effacé ? Pour quelles raisons ?

- Est-ce que mon attitude permet de développer un esprit d'équipe ? L'information que je veux transmettre est-elle vraiment pertinente ? Ou bien mon intervention contribue-t-elle seulement à satisfaire mon ego ? (une prise de conscience

- Est-ce que mon objectif personnel s'inscrit dans l'objectif de l'équipe ?

Après cet exercice d'introspection et de réflexion, je vous invite à être vous-même tout en étant conscient de vos comportements et de votre besoin de prendre de la place qui, parfois, est nécessaire.

En effet, certains comportements, comme le fait de prendre trop de place, peuvent être mal interprétés par les autres membres et cela peut étouffer l'esprit d'équipe. Ce type de réaction est en fait lié à la peur qui est très présente dans les relations humaines. La croyance que le monde est réparti entre les forts et les faibles est très répandue. En fait, c'est comme si tout reposait sur un rapport de force où les forts écrasent les faibles. Donc, écraser les autres devient une question de survie. Mais est-ce forcément vrai ?

Cette formation de consolidation d'équipe permettra à chacun de prendre conscience que nous avons tous un rôle dans une équipe et que nous sommes interdépendants. Cela signifie qu'il est essentiel de créer un dialogue constructif avec les autres participants en offrant son avis sans oublier d'aller chercher leurs commentaires. Il faut donc trouver un juste milieu entre la passivité et l'exagération. Loin du rapport entre fort et faible, gros parleur et effacé, le but est que vous soyez l'initiateur d'une dynamique où chacun, par ses qualités, contribuera au succès de ce travail d'équipe.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...