Vers de nouvelles formes de rémunération

Publié le 24/09/2012 à 10:36, mis à jour le 24/09/2012 à 14:05

Vers de nouvelles formes de rémunération

Publié le 24/09/2012 à 10:36, mis à jour le 24/09/2012 à 14:05

Par Olivier Schmouker

Toujours plus d'argent? Pas sûr... Photo : DR.

Que font aujourd'hui les entreprises canadiennes pour attirer et fidéliser les employés performants? Elles font preuve de… créativité! C'est du moins ce qui ressort de l'enquête annuelle sur les prévisions salariales au Canada du cabinet de conseil en ressources humaines Aon Hewitt.

Plus : L'exemple de Ford

Ainsi, l'enquête de cette année montre que des entreprises canadiennes ne misent plus sur de simples hausses de salaire pour répondre aux attentes de leurs meilleurs éléments. Nombre d'entre elles commencent à proposer des hausses au mérite, ou en fonction du rendement.

D'autres offrent un plus grand nombre de montants forfaitaires au lieu d'augmentations salariales, ou encore donnent une importance accrue à la rémunération variable tout en accordant des augmentations salariales plus faibles.

L'enquête indique également que 30% des entreprises ont recours à des mesures spéciales de rémunération pour les emplois qui exigent des compétences recherchées. Les mesures pécuniaires les plus populaires qui sont offertes sont la majoration du salaire de base, la prime à l'embauche et la prime de maintien en poste. Idem, de plus en plus d'entreprises se mettent à proposer des conditions de travail flexibles.

«La nécessité d'attirer et de fidéliser les employés demeure un enjeu important dans de nombreux secteurs d'activité. Les employeurs se doivent de développer des stratégies pour non seulement retenir, mais mobiliser leurs employés performants», dit Susan Hunter, responsable nationale, rémunération, d'Aon Hewitt.

À la une

La Fed maintient ses taux, mais veut les relever en mars

Mis à jour il y a 40 minutes | LesAffaires.com et AFP

La Fed signale son intention de commencer à augmenter les taux d'intérêt dès mars.

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à 0,25%

La Banque du Canada a prévenu que le taux ne restera pas à cette «valeur plancher» encore bien longtemps.

La production automobile canadienne de 2021 était la plus faible depuis 1967

Il y a 47 minutes | La Presse Canadienne

Une baisse de production de près de 900 000 véhicules en deux ans.