Unilever, une multinationale simplifiée

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Juillet 2015

Unilever, une multinationale simplifiée

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Juillet 2015

Par Olivier Schmouker

Bien entendu, ce n’était qu’un début. M. Visée s’est ensuite attaqué à l’architecture même de la multinationale, branche par branche. Avec pour mot d’ordre, une fois de plus : simplifier, simplifier, et encore simplifier. Lisez-en ci-dessous trois exemples concrets.

« Lentement mais sûrement, Unilever est en train de se métamorphoser. La multinationale a entrepris de renouer avec sa simplicité fondatrice, celle qui lui a permis de devenir le géant qu’elle est devenue, celle qui lui permettra de devenir plus forte que jamais », a résumé le consultant de McKinsey, en martelant que « la simplification n’est pas une voie facile, mais une voie assurément enthousiasmante pour qui a le cran de s’y lancer ».

Trois exemples concrets de simplification chez Unilever

> Internaliser le marketing. Traditionnellement, Unilever confiait ses opérations de marketing à des agences, chaque division se devant de faire appel aux services des meilleures de son marché. Or, en vérité, l’excellent côtoyait le mauvais. Du coup, M. Visée et son équipe ont recommandé à Unilever de retourner sa veste, en internalisant ses actions. Des experts en marketing ont ainsi été recrutés et affectés à Bangalore, ce qui a permis d’« uniformiser, à faible coût » les opérations d’Unilever à l’échelle de la planète. « D’ores et déjà, l’impact sur les consommateurs s’est révélé phénoménalement positif », a souligné le consultant de McKinsey dans son article.

> Un seul et unique site intranet. Unilever comptait plus de 400 sites intranet. Tous ont été supprimés pour ne laisser la place qu’à un seul, offert en 20 langues différentes. À noter que cet intranet est devenu le seul véhicule pour diffuser les rapports de la haute direction, avec interdiction de les envoyer, comme cela se faisait jusqu’alors, par courriel. Cela a eu un double effet : les quelque 12 000 rapports émis chaque année ont diminué d’eux-mêmes de moitié (chacun a compris qu’il était inutile de diffuser tous leurs rapports qui faisaient doublon) ; et les boîtes de courriel des employés ont été grandement soulagées des innombrables envois de rapports aux uns et aux autres. « À présent, chacun n’est plus qu’à deux clics de l’information qui l’intéresse vraiment », a indiqué M. Visée.

> Uniformiser les critères de recrutement. Chaque pays, ou à peu près, avait sa propre procédure de recrutement, si bien qu’il arrivait que ce qui était considéré comme une qualité professionnelle quelque part était perçu comme un grave défaut ailleurs. Ce qui était un véritable fléau pour la mobilité des employés au sein de la multinationale. En conséquence, on a créé une grille de critères unique pour l’ensemble des embauches, partout dans le monde. Cette grille est utilisable sur n’importe quel ordinateur portable ou sur tablette numérique. Elle doit être remplie par le recruteur à chaque embauche, si bien que n’importe quel gestionnaire d’Unilever peut aisément repérer les recrues talentueuses et suivre leur évolution, dans le but de mettre le grappin dessus, le moment venu. « Grâce à toutes ces données, la gestion du talent n’a jamais été aussi efficace chez Unilever », a dit M. Visée.

À la une

Bourse: la techno a plombé Wall Street

Mis à jour le 10/05/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Il s'agit de la plus lourde chute du Nasdaq sur une séance depuis la mi-mars.

À surveiller: Cascades, Lion et Telus

10/05/2021 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Cascades, Lion et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Panasonic, TC Énergie, Enbridge

Mis à jour le 10/05/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.