Une mauvaise année pour le leadership

Publié le 21/12/2009 à 17:06

Une mauvaise année pour le leadership

Publié le 21/12/2009 à 17:06

Par Aude Marie Marcoux

Il n'y a pas eu beaucoup d'exemples de leadership d'affaires exemplaires cette année, selon Yash Gupta, doyen de la Johns Hopkins Carey Business School.


Il est beaucoup plus facile de souligner les exemples de leadership manqué, selon cet expert. «Et apparemment, le public partage cet avis, si l'on se fie aux récents sondages démontrant une baisse de confiance envers les pdg américains», affirme-t-il.

Des exemples peu inspirants ? M. Gupta souligne Sheila Bair, présidente de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) pour sa gestion de la crise bancaire et Alan Mulally, pdg de Ford, pour avoir conduit sa compagnie dans les problèmes tenaces de l'industrie automobile.

«Une partie du rôle de leader est d'être capable d'anticiper les tendances», écrit M. Gupta dans le Washington Post. «On compte sur nos leaders de tous les domaines et de toutes les industries pour comprendre l'environnement et ainsi, avoir une idée de ce qu'il peut arriver. Espérons que nous verrons un style de leadership plus fort en 2010.»

Pour en savoir plus...

À suivre dans cette section

À la une

Trump pourrait augmenter les impôts dans un second mandat

24/09/2020 | François Normand

Le déficit des États-Unis triplera en 2020 à 3 300 milliards de dollars, selon les services du budget du Congrès (CBO).

Les prix des maisons pourraient baisser de 7% en 2021

L'indice des prix des maisons pour 2021 prévoit également une baisse de prix de 6,7 % pour les maisons unifamiliales.

Québec invite la population à minimiser les contacts sociaux

« Pour casser la vague, il faut faire un effort pour minimiser vos contacts sociaux dans les prochains jours…»