Une astuce courriel pour déconnecter en week-end ou en vacances

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Septembre 2015

Une astuce courriel pour déconnecter en week-end ou en vacances

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Septembre 2015

Tout le monde sait que se débrancher de la «bulle Internet» peut faire beaucoup de bien. Mais rares sont ceux qui savent comment. J'ai une astuce assez simple à leur proposer.

L'été dernier, je partais pour la Croatie en voilier ; c'était ma première vraie semaine de vacances depuis la fondation de Busbud, à la fin de 2011. En tant que pdg, ne pas être disponible pour mon équipe, pour gérer une urgence ou un dossier important, me faisait très peur. Cependant, j'avais aussi envie de déconnecter un peu du quotidien et de mon téléphone intelligent. Sinon, pourquoi aller en vacances ?

Pour combiner disponibilité et déconnexion, j'ai commencé par créer un compte courriel séparé : gen@busbud.com. (Vous pouvez demander à votre administrateur de réseau de vous créer une autre boîte ou un alias, ou même utiliser une adresse de type Gmail.) J'ai ensuite configuré mon message automatique d'absence ainsi : «Je suis en vacances jusqu'au 29 juin. Si votre message est urgent, merci de contacter gen@busbud.com». En lisant cette phrase, j'invitais mes correspondants à prendre contact avec ce qui semblait être une collègue prénommée Geneviève, qui traiterait la demande urgente.

Pourtant, je n'avais à ce moment aucune collègue dont le nom commençait par Gen. C'était un alias pour recevoir seulement les messages que mes correspondants jugeraient urgents !

Puis, sur mon téléphone, j'ai désactivé ma boîte de courriel habituelle (lp@busbud.com) et activé seulement gen@busbud.com. Le téléphone permet de le faire facilement par les options de courrier. Le tout a pris environ cinq minutes.

Résultat : j'ai reçu et lu environ sept courriels pendant ma semaine de vacances, environ un par jour. C'est beaucoup moins que les 100 à 200 que je peux recevoir au quotidien en temps normal ! J'avais donc réduit de plus de 100 fois mon temps de lecture.

De plus, cinq des sept courriels que j'ai reçus étaient en effet urgents ou importants selon moi, et j'étais content de pouvoir intervenir directement. En d'autres termes, le ratio signal/bruit était très fort ! De plus, à mon retour, j'ai passé en revue plus de 1 000 courriels dans ma boîte habituelle sans y trouver de vraies urgences critiques que mon système aurait laissé passer. Bilan : deux faux positifs et aucun faux négatif. Merveilleux !

Page suivante: Pourquoi ça va vous faire du bien?

À suivre dans cette section

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour à 16:50 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

12:28 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?