Reprendre une entreprise en trois étapes

Publié le 08/10/2008 à 20:04

Reprendre une entreprise en trois étapes

Publié le 08/10/2008 à 20:04

Vous désirez acheter une entreprise ? Ces conseils vous aideront à procéder efficacement.


Le Journal du Net a publié, en juillet 2008, un dossier intitulé «Reprendre une entreprise». À cette fin, il a rencontré le Français Didier Chambaretaud, auteur du livre Reprise d'entreprise, qui associe le processus aux trois étapes suivantes :

1. Préparez-vous

• Soyez certain de vouloir diriger une entreprise. Assurez-vous que vous résistez bien au stress, que vous êtes motivé, que vous avez le soutien de votre entourage et que vous aimez travailler seul.

• Suivez une formation. Des cours pour rafraîchir ses connaissances sont souvent offerts par les écoles de gestion. Sautez sur cette occasion pour mettre votre motivation à l'épreuve et réfléchir à votre projet.

• Entourez-vous bien. Entourez-vous de gens compétents dans leur champ d'expertise, que ce soit en comptabilité, en marketing, en droit ou en finance.

• Prévoyez un plan B. Équipé d'une roue de secours, vous pourrez affronter avec plus de sérénité les difficultés à venir.

2. Dénichez l'entreprise de vos rêves

• Définissez votre projet. Commencez par déterminer vos objectifs. Que voulez-vous obtenir de plus en acquérant telle ou telle entreprise ? Et faites un premier tour d'horizon de ce qui est sur le marché : consultez des connaissances, des bases de données sérieuses sur les entreprises à vendre, etc.

• Ayez les moyens de vos ambitions. Il est inutile d'investir temps et argent à examiner des dossiers qui sont hors de votre portée. Regardez vos états financiers et déterminez la valeur des liquidités à votre disposition.

• Étudiez plusieurs dossiers. Suivez plusieurs dossiers en même temps. Parfois, une seule rencontre avec le cédant, au lieu de calculs compliqués et d'analyses de ratios superflues, suffit pour déterminer si l'entreprise est faite pour vous.

• Fixez-vous une date butoir. S'il est déconseillé de précipiter l'achat d'une entreprise, il n'est pas recommandé non plus de trop prendre son temps. Fixez-vous un délai. Si, après ce délai, vous n'avez toujours pas trouvé l'entreprise de vos rêves, n'hésitez pas à mettre en question le bien-fondé de votre désir d'acquisition.

3. Évitez de vous...

• Lancer sans avoir réfléchi soigneusement au projet. Il importe de mûrir sa décision lorsqu'on s'apprête à effectuer un investissement aussi important.

• Arrêter uniquement aux chiffres. Il est normal de s'assurer que les entreprises examinées jouissent d'une saine situation financière, mais il ne faut pas s'arrêter qu'à cela. L'environnement de l'entreprise ainsi que ses possibilités de développement sont tout aussi importants.

• Concentrer uniquement sur la recherche. Encore une fois, gardez l'esprit ouvert à d'autres projets et ne fermez pas la porte aux belles occasions qui peuvent s'offrir à vous en chemin.

• Perdre en rendez-vous inutiles. Dans un premier temps, contentez-vous d'un rendez-vous avec un cédant intéressant et posez-lui toutes vos questions. Si, à la suite de cet entretien, vous êtes toujours intéressé, prenez un autre rendez-vous avec lui où vous pousserez vos questions plus loin.

• Laisser entraîner par l'émotion. Soyez certain de votre choix, y compris au dernier moment, à la signature du contrat de fusion-acquisition.

• Laisser influencer par le prix. Seul l'avenir vous permettra de savoir si votre investissement est rentable. Lors de l'achat d'une entreprise, il faut miser sur les développements à long terme qui dépendront de votre gestion.

• Arnaquer par des imposteurs. Restez prudent vis-à-vis des professionnels que vous côtoyez, surtout ceux à qui vous donnez des informations confidentielles. Ne perdez pas votre temps avec des cédants qui ne sont pas sérieux en affaires.

• Laisser influencer par un banquier. De lui, vous avez besoin de fonds, et vous devez faire votre possible pour les obtenir. N'écoutez pas forcément tous ses conseils.

• Résoudre à conserver le cédant à la tête de l'entreprise. Évitez de garder le cédant au sein de l'entreprise une fois que vous en avez pris les rênes, car vos intérêts ont de fortes chances de diverger.

Source : Journal du Net

À la une

Des coûts d’emprunt bousculent les plans des entreprises

Il y a 42 minutes | Karl Rettino-Parazelli

FINANCEMENT. L'heure est à la réflexion: faut-il reporter les projets, carrément les annuler ou aller de l'avant?

Innovobot: bien plus qu'un investisseur

Il y a 46 minutes | Emmanuel Martinez

FINANCEMENT. L'entreprise mise sur le partenariat pour innover et dégager le potentiel des entreprises.

Il s'est passé quoi avec Meta?

Édition du 21 Février 2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Comment la valeur de Meta Platforms a-t-elle pu fluctuer de cette façon depuis trois ans?