Quel est le coût caché d'une mauvaise embauche?

Publié le 13/11/2012 à 10:21, mis à jour le 19/11/2012 à 15:00

Quel est le coût caché d'une mauvaise embauche?

Publié le 13/11/2012 à 10:21, mis à jour le 19/11/2012 à 15:00

Par Olivier Schmouker

1. Demander à ses collègues et autres personnes bien placées pour cela ce qu'ils pensent des qualités et des compétences nécessaires pour le poste vacant.

2. Chercher un bassin de talents, en faisant notamment appel à votre réseau de contacts. Les outils en ligne peuvent être utiles, mais l'interaction personnelle est l'aspect le plus important d'un bon processus de recrutement.

3. Faire une offre dès qu'on a repéré de bons candidats. Les entreprises qui n'agissent pas rapidement risquent de voir la perle rare leur échapper.

4. Offrir une rémunération globale qui correspond au minimum à la norme en vigueur sur le marché. Et bien se tenir informé des tendances en la matière.

5. Déterminer les compétences qui sont obligatoires et celles qui peuvent être perfectionnées. Le but consiste à embaucher la personne qui convient le mieux pour le poste et pour votre milieu de travail.

À la une

L’IA urbaine, pour des villes plus efficaces

BLOGUE INVITÉ. Les villes intelligentes s’appuient sur les technologies pour, entre autres, améliorer la qualité de vie.

Titres en action: AltaGas

Mis à jour à 12:38 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Leader, soyez engagé(e)s!

BLOGUE INVITÉ. Certaines personnes cultivent un peu trop la pensée magique.