Quel est le coût caché d'une mauvaise embauche?

Publié le 13/11/2012 à 10:21, mis à jour le 19/11/2012 à 15:00

Quel est le coût caché d'une mauvaise embauche?

Publié le 13/11/2012 à 10:21, mis à jour le 19/11/2012 à 15:00

Par Olivier Schmouker

1. Demander à ses collègues et autres personnes bien placées pour cela ce qu'ils pensent des qualités et des compétences nécessaires pour le poste vacant.

2. Chercher un bassin de talents, en faisant notamment appel à votre réseau de contacts. Les outils en ligne peuvent être utiles, mais l'interaction personnelle est l'aspect le plus important d'un bon processus de recrutement.

3. Faire une offre dès qu'on a repéré de bons candidats. Les entreprises qui n'agissent pas rapidement risquent de voir la perle rare leur échapper.

4. Offrir une rémunération globale qui correspond au minimum à la norme en vigueur sur le marché. Et bien se tenir informé des tendances en la matière.

5. Déterminer les compétences qui sont obligatoires et celles qui peuvent être perfectionnées. Le but consiste à embaucher la personne qui convient le mieux pour le poste et pour votre milieu de travail.

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

22/02/2020 | François Normand

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.