Québec veut stimuler le recrutement de personnes handicapées

Publié le 02/06/2021 à 12:02

Québec veut stimuler le recrutement de personnes handicapées

Publié le 02/06/2021 à 12:02

Par La Presse Canadienne

Les personnes handicapées auront « encore une fois » l’occasion de se faire valoir, « une opportunité de démontrer leur talent et leur potentiel », a expliqué le ministre Jean Boulet. (Photo: Graham Hughes pour La Presse Canadienne)

Le gouvernement du Québec lance un programme de stages destinés aux personnes handicapées afin de sensibiliser les entreprises à ce potentiel de main-d’œuvre et de diversifier les milieux de travail.

Le projet DuoEmploi, auquel Québec alloue 250 000 $, permettra d’organiser 250 stages d’un jour en entreprise partout au Québec du 1er au 7 novembre.

Les personnes handicapées auront « encore une fois » l’occasion de se faire valoir, « une opportunité de démontrer leur talent et leur potentiel », a expliqué Jean Boulet, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, en entrevue avec La Presse Canadienne.

« Il faut voir le potentiel », a insisté le ministre après avoir cité les données de 2017 de l’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI) qui révèle qu’au Québec, le taux d’emploi des personnes âgées de 25 à 64 ans qui ont une incapacité est de 56,1 % et de 79,3 % pour les personnes sans incapacité.

M. Boulet affirme s’être inspiré d’un programme similaire qu’il a découvert lors d’une visite à Paris il y a quelques années et qui connait « un succès croissant, année après année ».

La version québécoise permettra, espère-t-il, de faire réaliser aux employeurs « qu’il y a un bassin de main-d’œuvre qui doit être estimé dans le contexte de rareté de main-d’œuvre et pour nous assurer une relance qui est plus inclusive et qui est humaine ».

Environ 16 % des Québécois de 15 ans et plus vivent avec une incapacité, soit près d’un million de personnes, selon l’ECI.

« Je dis souvent qu’on parle d’automatisation et de robotisation, mais moi j’ai visité des entreprises où à côté des robots, il y a des personnes qui font de la réception, de l’expédition, de l’emballage, a noté M. Boulet. Ils le font de manière extraordinaire. C’est des personnes assidues, loyales, qui ont plein de qualités, qui travaillent bien. »

Tous les types d’emplois sont cependant concernés par le projet qui est réalisé en partenariat avec le Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées et le Conseil du patronat du Québec.

Le jumelage sera fait sur mesure en prenant en compte « les habiletés, le potentiel de travail, le profil » des personnes en situation de handicap de sorte à l’arrimer avec les besoins des entreprises.

 

À la une

C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2)

09:00 |

ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

09/09/2021 | Les Affaires

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

L'inspection et une garantie légale de qualité bientôt obligatoires?

17/09/2021 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Il ne sera plus possible de s’improviser inspecteur sans posséder la formation adéquate.