Quand le patron devient la patronne


Édition du 08 Décembre 2018

Frédéric Bevilacqua avait tout pour être heureux. À 47 ans, il avait l'emploi idéal pour lui : après avoir occupé des postes clés à la direction de Telus, de la Banque Laurentienne et de CGI, il était devenu, en 2016, le vice-président, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Gagnez en leadership grâce au cardinal Mazarin!

BLOGUE. C'est qu'il savait, entre autres, comment déléguer subtilement et comment agir selon une méthode rigoureuse...

Les 12 trucs pour (enfin) bien dormir, selon Matthew Walker

16/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Mine de rien, un mauvais sommeil est une terrible nuisance pour notre productivité. Entre autres.

À la une

Broadsign International acquiert Ayuda Media System

«C’est une transaction relativement transformatrice pour nous», résume le PDG de Broadsign, l'Américain Burr Smith.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Ottawa aide Chrysler et Honda… mais pas les entreprises québécoises

Il y a 28 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.