Nos leaders, nos valeurs

Publié le 15/01/2009 à 16:48

Nos leaders, nos valeurs

Publié le 15/01/2009 à 16:48

Par lesaffaires.com
Sondage. Le président fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, est la personnalité qui inspire le plus les Québécois.

Au Québec, les acteurs culturels ont la cote. En tête de liste, le président fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté.

Celui qui a construit un empire du spectacle acclamé dans le monde entier domine haut la main le Top 10 des leaders qui inspirent le plus les Québécois, établi dans le cadre d'un sondage CROP-Les Affaires- Knightsbridge.

En fait, pas moins de six des 10 leaders choisis par les Québécois sont issus de l'industrie culturelle, de l'artiste- metteur en scène Robert Lepage à la directrice artistique du Théâtre du Rideau Vert, Denise Filiatrault, en passant par le chef de l'Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano.

"Les Québécois sont plus axés sur les arts et la culture. Ils aiment aussi le divertissement et sont conscients des causes environnementales", note Farès Chmait, conférencier et président d'Impact-Pro, une firme de consultation spécialisée en coaching.

Les Québécois sont fiers de leurs ambassadeurs

Les résultats du sondage nous en disent d'ailleurs beaucoup sur le Québec d'aujourd'hui et sur les valeurs de leadership que les Québécois accordent aux gens d'influence.

"Les Québécois valorisent les gens qui font rayonner le savoir-faire québécois dans le monde et qui sont un peu nos ambassadeurs", souligne Denise Fortier, professeure à l'École de gestion Williams de l'Université Bishop's, à Sherbrooke. Et les artistes - Guy Laliberté en tête - répondent à ce critère.

Pour Vincent Sabourin, professeur à l'École des sciences de la gestion (ESG) de l'UQAM, les Québécois accordent de l'importance aux gens qui contribuent à la "construction" du Québec. "Nous sommes beaucoup dans un leadership communautaire", dit-il.

"Le rayonnement des artistes fait d'eux des leaders et affirme notre différence comme Québécois dans le monde", insiste Pierre Lainey, chargé de formation en management à HEC Montréal.

Les deux seules personnalités d'affaires du Top 10 sont aussi des figures bien connues des Québécois : Alain Lemaire, pdg de Cascades, et Jean Coutu, fondateur et président du conseil d'administration du Groupe Jean Coutu. "Ces deux hommes d'affaires sont mythiques. On parle souvent d'eux dans les écoles de gestion", dit Pierre Lainey, tout en se disant étonné de ne pas voir figurer Monique Leroux, présidente du Mouvement Desjardins, dans le palmarès.

Françoise Morissette, spécialiste en leadership à l'Université Queen's, en Ontario, a peut-être une explication à l'absence de la première femme à la tête d'une grande institution financière au Québec - et au Canada. "Les Québécois s'identifient moins au secteur corporatif [sociétés d'État, banques, etc.] que les Canadiens anglais", dit-elle.

Mais où sont les femmes ?

Seulement deux femmes ont réussi à se hisser dans les dix premières places du classement : la comédienne et directrice de théâtre Denise Filiatrault et l'auteure et productrice Fabienne Larouche. "Deux femmes sur 10 ! Ça fait un peu vieux jeu, laisse tomber Françoise Morissette. Il aurait été plus normal d'en avoir au moins quatre."

Pour tenter d'expliquer cette proportion, Denise Fortier, de l'Université Bishop's, avance l'hypothèse que les femmes ne correspondent peut-être pas aux critères que les Québécois appliquent en général aux leaders.

Dans le monde des affaires, il faut dire aussi que peu de femmes occupent des postes de haute direction, là où sont les vraies occasions de manifester son leadership et de se faire connaître du grand public.

Les 10 personnalités choisies sont très différentes les unes des autres. Cela dit, elles ont plusieurs points communs, qui dessinent le portrait du leader aux yeux des Québécois.

"Toutes ces personnes ont su tisser des liens affectifs avec les Québécois par leurs réalisations, leur implication dans la société québécoise", dit Farès Chmait.

En bref, nous aimons les pionniers et les visionnaires. Les gens accessibles sont aussi primés, les Québécois étant allergiques aux snobs. Enfin, nous admirons les leaders qui sont à l'écoute des gens, ouverts aux nouvelles idées, et qui ont la capacité de se réinventer sans perdre leur âme ni leurs valeurs.

Dès la semaine prochaine : Découvrez les conditions gagnantes !

Comment établir et nourrir une vigoureuse culture du leadership dans son entreprise ? Découvrez les conditions gagnantes pour y parvenir, à compter de la semaine prochaine. Une série en 10 volets composée d'entrevues avec des experts, d'exemples concrets et de vidéos de formation, dans le journal Les Affaires et sur le site LesAffaires.com.

Cet article a été publié dans le journal Les Affaires le 17 janvier 2009.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.