Ne soyez plus l'esclave de votre BlackBerry

Publié le 26/03/2010 à 10:00

Ne soyez plus l'esclave de votre BlackBerry

Publié le 26/03/2010 à 10:00

Par Dominique Froment

Accomplir l'impossible au quotidien, c'est ce que propose la publicité française du BlackBerry. Un message que le psychologue Nicolas Chevrier juge dysfonctionnel.


" Je ne rate aucune occasion bénéfique à la croissance de mon entreprise. Je valide mes commandes quel que soit l'endroit où je me trouve. Je recherche des fournisseurs sur le Web pendant mes trajets ", dit la publicité intitulée " Surhumain ". Il suffit de suivre ces consignes pour être à peu près certain de faire un burnout.


" La possibilité que cet appareil donne de travailler partout, en tout temps, va à contre-courant de la tendance à la conciliation travail-famille ", analyse le psychologue, qui reconnaît cependant que le courriel mobile peut rendre de précieux services, à condition de s'en servir intelligemment.


C'est l'appareil le plus intrusif qui soit, dit-il. Plus que le téléphone cellulaire. Des personnes qui n'oseraient appeler des collègues de travail le soir ou la fin de semaine ne voient aucun problème à leur envoyer des courriels.


Marie-Anne Sergerie est une psychologue spécialisée en cyberdépendance et en dépendance générée par les nouvelles technologies. Pour elle, le BlackBerry peut créer le même type de dépendance que la pornographie sur Internet, les jeux en ligne, la recherche excessive d'informations sur Internet, les sites de magasinage ou les sites sociaux. C'est d'ailleurs dans cette dernière catégorie, la cyberrelation, qu'elle place le BlackBerry.


" Quel que soit l'objet de la technologie, si son utilisation provoque de l'anxiété ou de la détresse, il y a un problème ", dit Mme Sergerie. Si vous ne pouvez pas prendre de vacances sans vérifier vos courriels régulièrement, vous êtes peut-être cyberdépendant.


Le BlackBerry peut s'immiscer partout, en tout temps : au volant, en jouant avec les enfants, en dînant en tête-à-tête, etc. " Les personnes qui ne savent pas dire non sont plus susceptibles de devenir dépendants de l'appareil ", souligne M. Chevrier. Et cet effacement de la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle peut créer beaucoup de stress chez certaines personnes.


La réception d'un courriel informe son destinataire que quelqu'un, quelque part, attend quelque chose de lui. Les gestionnaires qui manquent de discipline se sentent obligés de répondre sans délai. Pour eux, il s'agit de prouver à leur entourage qu'ils sont efficaces. Or, cela peut être le contraire, dit M. Chevrier. " Si vous passez votre temps à interrompre la tâche que vous êtes en train d'effectuer, vous devenez moins productif. "


Autre conséquence : on prend des décisions à la hâte, ce qui augmente le risque d'erreurs. " D'ailleurs, la plupart des courriels ne sont pas urgents ", dit M. Chevrier.


Les entreprises n'ont pas intérêt à utiliser les nouvelles technologies pour établir une culture de l'urgence; les burnout et les dépressions leur coûtent déjà assez cher.


Moins envahissant qu'un cellulaiire


L'autre jour, ma collègue Marie-Claude envoie un courriel à une avocate à 20 h, pour s'assurer que celle-ci en prendra connaissance le lendemain matin en arrivant au bureau. Après tout, un courriel n'est pas un appel téléphonique. Surprise ! À 22 h, ma collègue a reçu la réponse à son courriel. De là à se demander si cette avocate ne se lève pas la nuit pour vérifier ses courriels...


" Non, rassurez-vous ", a répondu Christine Dubé, avocate chez Ogilvy Renault, à qui nous avons posé la question à la blague. " Je vérifie si j'ai des courriels importants quand j'arrive chez moi et avant d'aller au lit; je ne passe pas la soirée à surveiller mon BlackBerry ", explique Mme Dubé.


" D'abord, je ne suis pas obligée de répondre à mes courriels, ajoute l'avocate. C'est moins envahissant qu'un téléphone cellulaire. Et ce petit appareil me donne beaucoup de flexibilité; je ne suis pas obligée de rester au bureau parce que j'attends un courriel. J'ai plus l'esprit tranquille en sachant que je peux recevoir mes courriels partout. "


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.