Moins de revenus, plus de pantoufles

Publié le 01/12/2009 à 00:00, mis à jour le 30/08/2012 à 13:44

Moins de revenus, plus de pantoufles

Publié le 01/12/2009 à 00:00, mis à jour le 30/08/2012 à 13:44

Un employé sur cinq accepterait une réduction de salaire de 5 % s'il pouvait travailler de la maison une à deux journées par semaine, selon un sondage commandé par la société Citrix Online, un fournisseur de logiciels pour le travail en ligne. D'après cette étude menée auprès d'employés américains, britanniques et australiens, 75 % des travailleurs préféreraient travailler n'importe où plutôt qu'au bureau. Or, la plupart d'entre eux n'en ont pas la possibilité. Ce que les employés recherchent dans le travail à domicile, c'est davantage la liberté que les économies de temps et d'argent réalisées sur le transport. Le télétravail vous tente ? Essayez d'avoir une patronne : les femmes entrepreneures sont 50 % plus ouvertes à l'idée de laisser leurs employés travailler de chez eux.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.