Moins de revenus, plus de pantoufles

Publié le 01/12/2009 à 00:00, mis à jour le 30/08/2012 à 13:44

Moins de revenus, plus de pantoufles

Publié le 01/12/2009 à 00:00, mis à jour le 30/08/2012 à 13:44

Un employé sur cinq accepterait une réduction de salaire de 5 % s'il pouvait travailler de la maison une à deux journées par semaine, selon un sondage commandé par la société Citrix Online, un fournisseur de logiciels pour le travail en ligne. D'après cette étude menée auprès d'employés américains, britanniques et australiens, 75 % des travailleurs préféreraient travailler n'importe où plutôt qu'au bureau. Or, la plupart d'entre eux n'en ont pas la possibilité. Ce que les employés recherchent dans le travail à domicile, c'est davantage la liberté que les économies de temps et d'argent réalisées sur le transport. Le télétravail vous tente ? Essayez d'avoir une patronne : les femmes entrepreneures sont 50 % plus ouvertes à l'idée de laisser leurs employés travailler de chez eux.

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril

À la une

Bourse: Home Depot fait plonger le Dow Jones

Mis à jour le 19/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine la séance de mardi sans direction, alors que Home Depot plombe le Dow Jones.

Titres en action: Aimia, Barrick Gold, Snap...

19/11/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Le pétrole plombé par la guerre commerciale et l'abondance de l'offre

19/11/2019 | AFP

Les prix du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, entre la guerre commerciale et une hausse de l'offre.