Méditer pour décrocher (et mieux gérer)


Édition du 19 Juillet 2014

Méditer pour décrocher (et mieux gérer)


Édition du 19 Juillet 2014

Par Suzanne Dansereau

Chade-Meng Tan, de Google [Photo: Steve Nge]

C'est l'été, les vacances. Le moment de décrocher. Même les hauts dirigeants en éprouvent le besoin. Faire le vide remet en forme. De retour au travail, les idées sont plus claires.

En Californie, un demi-siècle après le mouvement hippie, c'est en pratiquant la méditation qu'on décroche. Avec la bénédiction des directions des ressources humaines des entreprises, qui en font la promotion comme outil de bien-être au travail.

Paradoxalement, la pratique est la plus répandue chez Google, Twitter, LinkedIn, Facebook - celles-là mêmes qui ont propagé les technologies qui nous distraient !

Chez Google, Chade-Meng Tan, un ingénieur en développement informatique, a conçu une formation qui s'intitule Search inside yourself (Connectez-vous à vous-même), où l'on enseigne la méditation aux employés. À ce jour, plus de 2 000 d'entre eux l'ont suivie, nous a-t-il raconté dans le cadre d'une entrevue.

Chade-Meng Tan dirige aussi le Search Inside Yourself Leadership Institute (SIYLI), un institut sans but lucratif qui dispense la même formation à l'extérieur de Google, dans une douzaine d'organisations - entreprises, écoles, gouvernements, hôpitaux. Il a aussi publié un livre qui a fait tout un tabac, et qui vient d'être traduit en français chez Belfond, sous le titre Connectez-vous à vous-même.

Dans cet ouvrage, il explique sa démarche ainsi que les grandes lignes de sa méthode. Il explique comment la méditation - le fait de respirer profondément et de diriger son attention sur cette respiration en laissant aller sans jugement toutes les pensées qui surgissent - développe ce qu'il appelle «la pleine conscience», un état dans lequel notre esprit se concentre sur le moment présent. Cet entraînement mental rend les gens plus calmes, plus alertes, et par conséquent plus productifs et plus créatifs, affirme-t-il.

M. Tan s'appuie sur plusieurs travaux scientifiques, notamment sur ceux de deux Américains : Jon Kabat-Zinn, professeur de médecine, sur la neuroplasticité ; et Daniel Goleman, créateur du concept d'intelligence émotionnelle, pour affirmer que l'état de pleine conscience aide à contrer le stress, améliore la mémoire et la capacité de concentration - même sur des cibles mouvantes - et les fonctions exécutives, bref, mène à une plus grande productivité.

Profonde incidence sur la carrière (page suivante)

 

À lire aussi:

« La méditation est un entraînement pour le cerveau, pas du bla-bla de hippie » — Chade-Meng Tan, de Google

Quand les patrons décrochent

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.