Les solutions viennent souvent des employés

Publié le 06/11/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 12:41

Les solutions viennent souvent des employés

Publié le 06/11/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 12:41

Par Marie-Eve Fournier

Vous voulez réduire vos dépenses, augmenter votre productivité et améliorer vos processus ? Demandez des idées à vos employés ! Cette stratégie ne coûte pas cher et elle fonctionne, martèle le conférencier Norman Bodek sur toutes les tribunes depuis trois décennies.

Celui qu'on surnomme " Monsieur productivité " est fasciné par le style de gestion des Japonais, inventeurs de la célèbre méthode Kaizen visant l'amélioration continue de la productivité, de la qualité et des conditions de travail. Tellement que Norman Bodek a publié des dizaines de livres sur le sujet et qu'il s'est rendu au Japon 76 fois. Alors qu'il se prépare à y retourner, il est venu à Montréal pour donner une conférence le 4 novembre, dans le cadre du Salon sur les MPA (meilleurs pratiques d'affaires) organisé par le Mouvement québécois de la qualité.

Il est tout à fait légitime que les entreprises tentent d'améliorer leur productivité, particulièrement dans le contexte économique actuel. Toutefois, plusieurs font fausse route en négligeant les êtres humains, croit Norman Bodek. " Il faut améliorer les conditions de travail et miser sur le développement de la créativité du personnel ", dit le spécialiste, joint à ses bureaux de Vancouver, dans l'État de Washington. Un boulot répétitif et ennuyeux tue la motivation et la capacité de générer des idées... des idées pourtant nécessaires quand l'économie tourne au ralenti et qu'il faut imaginer des solutions inédites pour améliorer sa rentabilité.

Source d'inspiration

" Chaque employé est un trouveur de solutions, résume Norman Bodek. En privilégiant cette approche, les entreprises économisent des millions de dollars. " Il suffit de demander aux gens de regarder autour d'eux, de préciser ce qui ne fonctionne pas de façon optimale et de trouver une façon d'améliorer les choses. C'est une source énorme d'inspiration pour les gestionnaires. Même les plus petites suggestions peuvent avoir des conséquences, car elles s'additionnent à toutes les autres. " Il faut mettre ses employés au défi de prendre leurs responsabilités, de développer leurs talents et leurs compétences ", ajoute l'adepte des stratégies mises en oeuvre par Toyota.

Le piège de la délocalisation

Norman Bodek observe aussi que les entreprises nord-américaines font une grave erreur en délocalisant leur production " au lieu de développer leurs employés ".

" Cela permet de baisser les coûts de production, mais si les gens n'ont plus de travail, comment feront-ils pour acheter ce que vous vendez ? L'économie ne peut pas survivre avec uniquement des emplois chez McDonald's et Walmart. "


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

COVID-19: comment vivez-vous la crise?

Il y a 55 minutes | Courrier des lecteurs

Nous lançons un nouveau rendez-vous: une publication de vos témoignages.

Voici les 4 critères à remplir pour sortir de la crise!

Il y a 55 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Il y a bel et bien un espoir de mettre fin à la COVID-19, même s'il semble encore loin...

Vers une réouverture des chantiers résidentiels avant le 4 mai?

07/04/2020 | Denis Lalonde

Et si les chantiers résidentiels à travers le Québec pouvaient rouvrir avant le début du mois de mai?