Le pessimisme gagne les employés québécois

Publié le 23/01/2014 à 12:22

Le pessimisme gagne les employés québécois

Publié le 23/01/2014 à 12:22

Par Olivier Schmouker

1 sur 4 pense que l'économie canadienne va se détériorer. Photo: DR

Quelle est la province canadienne où les employés sont les plus pessimistes quant à l'évolution du marché de l'emploi, et même de l'économie, en 2014? Le Québec. C'est du moins ce qui ressort d'une étude menée par la firme de placement de personnel Randstad.

Ainsi, 27% des employés québécois se disent «pessimistes» à propos de l'évolution de l'économie canadienne pour l'année en cours. C'est le plus fort pourcentage à l'échelle du pays : ceux qui se montrent également pessimistes sont les employés vivant dans les provinces atlantiques (22%).

En ce qui concerne le marché de l'emploi, les Québécois sont aussi inquiets pour l'avenir immédiat. Près de 1 d'entre eux sur 4 (23%) considèrent en effet que la situation va se dégrader en 2014 : ils s'attendent, entre autres, à avoir plus de difficultés à trouver un nouvel emploi, le cas échéant. À noter que les plus optimistes sont, en revanche, les employés qui vivent en Colombie-Britannique et en Alberta.

À l'échelle du Canada, 1 employé sur 3 (31%) déclare qu'il cherchera activement un nouvel emploi en 2014. Et ce, même si 33% des Canadiens s'attendent à avoir plus de difficultés à trouver un nouveau travail cette année que l'an dernier. À noter qu'au Québec seulement 24% des jeunes (moins de 35 ans) entreprendront des démarches en ce sens, alors que ce pourcentage est de 46,5% pour l'ensemble des Canadiens âgés de moins de 35 ans. (Le sondage n'indique pas les raisons de cette particularité des jeunes Québécois.)

 

À la une

Les proches aidants, l’angle mort de l’équilibre travail-famille

Mis à jour à 08:03 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Les employeurs semblent mal comprendre leur réalité.

Bourse: la Banque Royale fait trembler le marché des actions privilégiées

BALADO. La Banque Royale envoie un signal clair qu'elle pourrait racheter toutes ses actions privilégiées.

Les nouvelles du marché du vendredi 19 avril

Mis à jour il y a 7 minutes | Refinitiv

Téhéran minimise les attaques israéliennes et n’annonce pas d’autres représailles.