La réussite, c'est plus que le salaire

Publié le 08/10/2010 à 00:00, mis à jour le 02/11/2011 à 14:13

La réussite, c'est plus que le salaire

Publié le 08/10/2010 à 00:00, mis à jour le 02/11/2011 à 14:13

Par Les Affaires

Peu importe le modèle qui reflète votre cheminement et vos aspirations, il y a trois conditions essentielles à la réussite professionnelle : la conscience de soi, la cohérence dans ses décisions et la capacité de les assumer.

La conscience de soi

Si l'on pouvait isoler un dénominateur commun à la réussite professionnelle, nul doute que la conscience de soi arriverait au premier rang. Plusieurs études démontrent que celle-ci constitue un atout considérable. En effet, une personne consciente se définit des objectifs de carrière réalistes. Elle connaît ses valeurs, ses aspirations, ses forces, ses faiblesses, ce qui lui permet de prendre les bonnes décisions. La conscience de soi permet de se placer dans des conditions de succès et d'éviter de se retrouver dans des situations d'échecs professionnels. Une personne consciente saura s'entourer d'une équipe qui suppléera à ses forces et à ses faiblesses, ce qui est un sérieux avantage sur le plan de la réussite au travail.

Des décisions cohérentes

Réussir sur le plan professionnel suppose de prendre les bonnes décisions au bon moment. Il est primordial que vos décisions professionnelles reflètent vos valeurs et qu'elles aillent dans le sens de vos aspirations. Vos objectifs de carrière doivent nécessairement guider vos décisions. Il faut rechercher et choisir des occasions de carrière, ainsi que des entreprises qui vous permettront de réaliser vos ambitions.

Est-ce possible de tirer profit des deux types de réussite professionnelle ? La réponse est non. Comme l'expression populaire le décrit si bien : on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Chacun des modèles nécessite de faire des choix éclairés et des compromis. L'important est d'assumer ses choix, de ne pas en être victime.

Le cheminement traditionnel exige souvent des concessions sur le plan de l'équilibre travail-vie personnelle. De plus, il demande de bien gérer la pression et le stress associés à la multiplication des tâches, à l'augmentation des responsabilités, ainsi qu'à l'atteinte des résultats.

Le nouveau modèle nécessite sans doute de faire des compromis sur le plan financier et sur celui du prestige. Surtout, il demande de s'immuniser contre le jugement de la société qui, trop souvent, valorise encore le cheminement traditionnel. Mon expérience personnelle en témoigne. J'ai occupé un poste de directeur pendant cinq ans et, après réflexion, j'ai décidé d'aller vers un nouveau un rôle de professionnel. La première question de mon entourage immédiat a été celle-ci : Quel titre sera écrit sur ta carte professionnelle ?

L'auteur est conseiller en relations industrielles agréé et consultant en développement organisationnel, Adecco Services-conseils RH.


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.

La Bourse sur une perspective de 100 ans

11/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les leaders d’aujourd’hui ne seront pas nécessairement les leaders de demain.