Le lab: La mince ligne entre idiotie et génie


Édition du 07 Décembre 2013

Le lab: La mince ligne entre idiotie et génie


Édition du 07 Décembre 2013

Par Olivier Schmouker

Cela m'est arrivé je ne sais combien de fois (et à vous aussi, sûrement)... En pleine réunion, je balance à tout le monde l'idée qui vient de surgir dans mon esprit, certain qu'elle est géniale. Et quel n'est pas mon effarement en constatant la mine catastrophée des autres : c'est clair, je viens de dire une énorme bêtise. Bref, je passe du génie à la stupidité en une fraction de seconde, sans saisir pourquoi. Honte à moi !

Un homme m'a rassuré : non, je ne suis pas seul à avoir du mal à distinguer l'idiotie du génie. Cet homme, c'est Pep Torres. C'est-à-dire le Barcelonais qui a fait la Une du Wall Street Journal pour avoir inventé la première machine à laver pour homme. Celui qui a aussi figuré dans le palmarès annuel des 50 meilleures inventions du monde du magazine Time pour sa distributrice de barres chocolatées obligeant l'acheteur à faire du vélo stationnaire avant d'obtenir sa friandise.

«Quand j'invente quelque chose, je ne sais jamais à l'avance si c'est idiot ou génial. Là n'est pas l'important. L'important, c'est d'aller jusqu'au bout de son idée, pour s'assurer qu'elle est bonne, ou pas», m'a-t-il dit juste avant sa conférence du 5@8 de MosaiC, HEC Montréal.

Un exemple : le balai qu'il a doté d'un micro pour qu'on puisse faire le ménage en chantant. Il l'avait fait pour rigoler, et, à sa grande surprise, des gens lui en ont demandé, si bien qu'il en a fabriqué et vendu.

«Être créatif, ce n'est pas avoir une multitude d'idées. Car elles sont là, tout autour de nous, il suffit de se mettre à l'écoute pour les entendre nous murmurer à l'oreille. Être créatif, c'est adopter les idées qui nous interpellent et les aider à naître et se développer. C'est avoir le courage d'aller jusque-là où elles veulent nous mener», a-t-il poursuivi.

Lui, elles l'ont mené loin. Très loin. Un jour de 2010, alors qu'il se promenait dans le centre de Barcelone, il est tombé sous le charme d'un immeuble à louer datant de 1874. Il a eu un flash : y installer un musée inédit, consacré aux idées. Le hic ? Il n'avait - réellement - que 300 euros (430 dollars) en banque.

Accueillir 100 000 visiteurs par an

Pep Torres a alors su séduire le propriétaire avec son idée : celui-ci a accepté de ne lui faire payer aucun loyer la première année et que 50 %, la suivante. Puis, il a approché 11 banques espagnoles pour les convaincre de lui accorder 250 000 euros (360 000 $) pour les travaux, et ce, juste avec une vidéo d'un phare attaqué par des vagues monstrueuses : «Je leur disais que je voulais que le musée soit un phare pour tous les Espagnols frappés de plein fouet par la crise économique», m'a-t-il dit, sourire en coin. Et ça a marché ! Quatre banques ont embarqué dans son projet.

Les portes du musée des idées et des inventions de Barcelone (miBa) ont ouvert en 2011. Aujourd'hui, il attire 100 000 visiteurs par an, dont beaucoup d'écoliers. «On y trouve nombre d'inventions loufoques, comme la chaise percée à levier qui permet de s'autoadministrer un suppositoire. Un grand succès ! Toutes ne visent qu'un but : faire pétiller les neurones des visiteurs», m'a-t-il dit.

Montréal bouillonne de créativité

Son prochain projet ? Ouvrir un miBa à Montréal, peut-être même dès le printemps prochain. «Venir ici me semble une évidence : Montréal bouillonne de créativité. Le miBa a clairement sa place ici. À moins que je vienne de dire une bêtise», a-t-il lancé en rigolant.

À la une

Le patron de Boeing devant une commission du Sénat américain mardi

Mis à jour il y a 5 minutes | AFP

Le groupe cumule, depuis de longs mois, des problèmes de production et de qualité sur ses avions commerciaux.

Bourse: Wall Street ouvre proche de l'équilibre, les gains récents préservés

Mis à jour il y a 59 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert dans le rouge.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 18 juin

Mis à jour à 08:25 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient en hausse mardi matin.