L'économie canadienne a perdu 25000 emplois en juillet

Publié le 09/08/2019 à 08:46, mis à jour le 09/08/2019 à 12:16

L'économie canadienne a perdu 25000 emplois en juillet

Publié le 09/08/2019 à 08:46, mis à jour le 09/08/2019 à 12:16

Un homme dans une usine porte un casque et un habit de protection.

(Photo: 123RF)

L’économie canadienne a perdu 25 000 emplois en juillet et le taux de chômage a augmenté de 0,2 point, à 5,7 %, en raison d’un nombre accru de personnes en quête de travail, a indiqué vendredi l’institut de la statistique.

Le nombre de personnes cherchant du travail a augmenté de 35 500 par rapport à juin, le nombre de chômeurs s’élevant à plus de 1,1 million de personnes.

Le taux de chômage au Canada reste néanmoins près de son niveau le plus faible depuis plus de 40 ans.

Les pertes d’emplois en juillet étaient concentrées dans les secteurs du commerce de gros et de détail, le transport et l’entreposage, et les ressources naturelles.

Des emplois ont cependant été créés dans le secteur de la construction, notamment au Québec et en Alberta, et dans les administrations publiques, notamment en Ontario.

En juillet, 69 000 employés du secteur privé en moins ont été décomptés et 28 000 personnes de plus étaient considérées comme travailleurs autonomes.

Le taux de chômage chez les 15-24 ans a progressé de 0,7 point de pourcentage, à 11,4 %. 

L’emploi a également diminué chez les femmes de 25-54 ans, mais a progressé chez les hommes du même groupe d’âge.

Dans les provinces

Statistique Canada précise que pour un troisième mois consécutif, l’emploi n’a que peu varié le mois dernier au pays. Il a augmenté au Québec et à l’Île-du-Prince-Édouard alors qu’il a reculé en Alberta, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Au Québec, le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % le mois dernier comme c’était le cas en juin, grâce à une hausse du nombre de personnes actives sur le marché du travail.

L’emploi au Québec a augmenté de 17 000 en juillet, et des hausses notables ont été observées dans les secteurs de la fabrication et de la construction. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi au Québec a progressé de 2,3 %, soit de 96 000.

Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a bondi, de 7,8 % en juin à 8,5 % en juillet. Il a aussi augmenté en Nouvelle-Écosse, de 6,6, à 7,4 %, alors qu’il a reculé à l’Île-du-Prince-Édouard, de 9,3 à 8,4 %.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

L'ordinateur personnel revient en force grâce au télétravail

Il y a 19 minutes | AFP

«Ce qui reste à déterminer c’est si la demande et le haut niveau d’utilisation vont se poursuivre pendant la récession».

Les producteurs serricoles obtiennent un tarif préférentiel d'Hydro-Québec

L’annonce de vendredi étand ce tarif préférentiel aux producteurs dont la puissance installée est de 50 kW.

Pourquoi indexer ses revenus de retraite?

EXPERT INVITÉ. Il faut toutefois réaliser que viser un revenu global indexé coûte cher, très cher.