Faire comme Obama

Publié le 10/03/2009 à 15:13

Faire comme Obama

Publié le 10/03/2009 à 15:13

Par lesaffaires.com
Vous êtes un gestionnaire qui désire améliorer son leadership? Vous cherchez des idées faciles à mettre en application afin de mobiliser votre équipe? Dans ce cas, vous devez prendre en exemple Barak Obama lors de sa visite au Canada jeudi dernier.

Texte d'opinion

Qu'est-ce qu'Obama a fait de particulier qui favorise le développement du leadership? Dès son arrivée au Parlement, il a salué la foule. Plus tard dans la journée, il est allé au Marché By pour acheter des souvenirs, serrer des mains, prendre des photos et oui, acheter une Queue de Castor! Saluer la foule et acheter une Queue de Castor. Qu'est-ce que cela a à voir avec le leadership? Voyons ça de plus près.

Commençons avec les salutations aux gens qui l'attendaient devant le Parlement. Immédiatement après avoir serré la main de Stephen Harper, Obama l'a invité à venir saluer la foule avec lui. Par ce geste, Obama a démontré le respect qu'il accorde aux autres. De plus, on comprend qu'à ses yeux, la meilleure façon de commencer une journée de travail, c'est de dire bonjour aux gens. Et c'est exactement ce qu'un gestionnaire devrait faire avant de plonger dans son quotidien.

Pour favoriser un bon esprit de camaraderie et de complicité au sein de votre entreprise, prenez le temps de dire bonjour à vos employés lorsque vous arrivez au bureau. Surtout, évitez de croire que vous n'avez pas le temps de faire le tour du plancher de production ou de parcourir les couloirs du bureau pour saluer l'équipe avant de vous mettre à la tâche. Si l'homme le plus puissant de la planète se donne la peine de le faire, pouvez-vous bien me dire lequel de vos dossiers ne peut attendre un petit 10 minutes de plus? Remarquez, si c'est une réunion qui vous attend à la première heure, rien ne vous empêche d'arriver quelques minutes plus tôt pour aller échanger quelques sourires avant de faire vos devoirs.

Plus tard dans la journée, Obama est allé faire un tour au Marché By. Ce que les médias ont retenu de ce bain de foule est qu'il a acheté une Queue de Castor. Le président des États-Unis qui achète une Queue de Castor. Wow! Qui l'eut cru! Mais n'ayez crainte, je ne vous proposerai pas de manger une Queue de Castor par jour dans le but d'améliorer votre leadership. Loin de moi l'idée de faire augmenter votre tour de taille. Mais regardons de plus près les leçons à retenir de cette visite improvisée.

Premièrement, le bain de foule. Obama a pris le temps de serrer des mains et de se faire prendre en photo. Si on traduit cela en comportement en entreprise, cela veut dire que vous devez prendre le temps de sortir de votre routine pour aller rencontrer vos employés. Chaque jour, prenez un peu de temps par exemple, pour savoir comment c'est passé le voyage de pêche de Marcel. Demandez à Colette si sa blessure guérit comme il se doit. Et comme à son habitude, Robert en a sûrement une bonne à raconter. Autrement dit, c'est en étant attentionné pour ce qu'ils font que vous créerez des liens avec vos employés. Liens essentiels pour le développement du leadership.

Maintenant, que signifie l'achat de la Queue de Castor? C'est une démonstration exemplaire qu'Obama ne se prend pas pour un autre. Imaginez!, le président des États-Unis qui achète une Queue de Castor. C'est clair que son titre ne lui monte pas à la tête. Il devrait en être de même pour vous. Ne vous prenez pas pour un autre parce que vous êtes directeur, VP ou quoi s'encore. Soyez vous-mêmes. Arrêtez de croire que vous ne pouvez pas faire telle ou telle autre chose devant vos employés par crainte de perdre votre crédibilité.

Pour avoir du leadership, il ne faut pas faire comme ces gestionnaires qui s'enorgueillissent du pouvoir qu'ils ont sur les autres. Pour avoir du leadership, il faut tout simplement faire comme Obama!

Guy-Michel Lanthier est consultant et conférencier en leadership

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.