Extrait de livre: Les 7 clés du leadership féminin, Janie Duquette, Éditions Transcontinental

Publié le 23/02/2015 à 08:00

Extrait de livre: Les 7 clés du leadership féminin, Janie Duquette, Éditions Transcontinental

Publié le 23/02/2015 à 08:00

Par Les Affaires

Comment les femmes peuvent-elles exercer leur pouvoir en visant l’équilibre dans toutes les sphères de leur vie — et ultimement le bonheur ? Janie Duquette, s'est demandé: et s'il y avait une autre façon de diriger, plus en harmonie avec l'essence des femmes ?

Dans le fauteuil de patronne, elle en a tiré des enseignements qu'elle partage avec vous : savoir parler d'argent, dire non, vivre avec les critiques... Célébrant ce qui rend les femmes uniques, ce livre singulier, qui bâtit des ponts entre l'intime et l'universel, interpelle toutes celles qui prennent des décisions — et les hommes qui les entourent.

OFFRE EXCLUSIVE: Achetez ce livre d’ici vendredi 27 février 15h et obtenez 20% de rabais (papier/numérique).

Cliquez ici et entrez le code promo FAMMOK

************************************************

C’est arrivé parce que je commençais à avoir fait le tour, comme on dit. J’ai plus de 15 ans de métier comme productrice et dirigeante dans le domaine musical. Mes poulains sont tous des artistes fort populaires. Les disques d’or et de platine couvrent les murs des bureaux de DEJA Musique, c’est plein de trophées aussi. Pourtant, il me semble que c’est l’heure pour moi de passer à autre chose. J’étais jadis inspirée et attirée par le showbiz, le monde de la musique. Pour fabriquer des stars, des hits, changer la vie de talentueux artistes en les menant vers le succès et l’amour du public. Il me semble avoir livré la marchandise.

Je devrais me sentir comblée. J’ai toujours adoré mon travail, un métier que je pratique avec passion depuis mes débuts. J’aime beaucoup le monde de la production, que ça soit le côté imprévisible et rocambolesque de la gérance artistique, la magie de la création musicale sur scène et en studio ou les moments intenses lorsque le succès dépasse même nos rêves les plus fous. Les montagnes russes en période de financement, la stratégie lorsqu’on gère les relations avec les médias, le marketing, les pitchs de vente, concevoir et travailler avec des équipes formidables. Ma vie me mène aux quatre coins de la planète, je côtoie des créateurs fascinants, des gens d’affaires inspirants, je suis toujours invitée à des fêtes formidables, je voyage quand je veux, je décide de mon emploi du temps.

Mais au fond de moi, je sens qu’il y a quelque chose qui cloche. Je vis un moment où mon quotidien ressemble à un éternel recommencement. De plus, le marché du disque est en crise. Je vois mon créneau (les artistes grand public) souffrir du téléchargement illégal, de l’impression de gratuité. Mon constat est que l’industrie musicale a perdu la guerre de relation publique face à ce réel danger. Le client est roi et, désormais, il ne paye pas. Mon métier est en péril et, du reste, j’y ai accompli ce que j’avais envie d’accomplir. Mes chanteurs sont populaires, certains sont millionnaires. Je les ai bien encadrés et guidés. Ils sont désormais capables d’être autonomes. Je me dis que je peux rentrer au bercail et concevoir un autre plan, un autre rêve

Je fais ni une ni deux, je bouge vite, c’est mon style. Je sais ce qui me passionne désormais. Mon petit doigt, mon intuition me guident. J’ai envie d’organiser de grands rassemblements de femmes pour célébrer nos qualités, notre unicité, dans l’unité. Je désespère quand j’observe les modèles de femmes qui inspirent les jeunes en ce moment, soit les Paris Hilton et autres starlettes sans discours, sachant qu’il existe tellement de femmes extraordinaires qui ne bénéficient pas de l’intérêt des médias ni des tribunes qu’elles méritent. Je veux contribuer à « glamouriser » et mettre en lumière la femme de tête et de cœur, celle qui accomplit de belles choses, qui influence positivement son entourage, la société, qui contribue à sa façon à créer un monde meilleur.

Il me semble qu’il peut se passer de belles choses si on réunit des femmes inspirantes, et si on permet à la génération future de les découvrir et de les connaître. Je confie mon projet à une collègue et amie (qui est aussi une mentore) qui provoque ma rencontre avec un organisateur d’événements du genre. Au cours d’un dîner, je lui explique pourquoi je pense que plusieurs femmes ont envie d’un tel rassemblement, que diriger quand on est une femme c’est particulier. Nous faisons partie des premières générations à avoir testé le marché comme patronnes. Il y a certainement des constats à établir, des améliorations et des suggestions à apporter. Je lui donne plusieurs exemples tirés de ma propre expérience. Je lui raconte quelques anecdotes. Depuis le début de ma carrière, c’est l’apport et l’appui d’autres femmes dans ma situation qui me convient le plus, mais aussi ce qui me manque le plus. Je pense aux autres femmes qui vivent une situation semblable aujourd’hui. Je sais qu’elles sont de plus en plus nombreuses en situation de leadership, de gestion et de pouvoir. J’aimerais leur offrir la possibilité de trouver le soutien, l’entraide et l’encadrement que j’aurais aimé avoir.

OFFRE EXCLUSIVE: Achetez ce livre d’ici vendredi 27 février 15h et obtenez 20% de rabais (papier/numérique).

Cliquez ici et entrez le code promo FAMMOK


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Hydro-Québec dépense 8,5 M$ en publicité au Maine depuis janvier 2020

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

Hydro-Québec veut relier le poste des Appalaches au réseau du Maine.

L'INSPQ approuve la manipulation de l'argent comptant

Le mode de transmission principal du coronavirus reste l’émission de microgouttelettes contagieuses.

Télétravail... attention, danger!

BLOGUE INVITÉ. Bien que je reconnaisse que cette option puisse convenir à certains, pour ma part, j’abdique.