Être un vrai leader, c'est agir en jardinier!

Publié le 23/11/2023 à 07:28

Être un vrai leader, c'est agir en jardinier!

Publié le 23/11/2023 à 07:28

Par Olivier Schmouker

C'est que le jardinier donne vie et beauté aux plantes de son jardin, tout comme se doit de le faire un leader digne de ce nom auprès de son équipe. (Photo: Priscilla du Preez pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «J’ai bien compris qu’un leader, aujourd’hui, ne se contente pas de commander et de contrôler. Les employés ont besoin de plus que ça pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Mais bon, qu’est-ce que je peux concrètement faire pour aller au-delà de ça, en particulier pour créer un climat de confiance au sein de l’équipe que je dirige?» – Jonathan

R. – Cher Jonathan, si vous voulez vraiment devenir un leader digne de ce nom, il vous faut agir… en jardinier. C’est du moins ce que j’ai saisi à la lecture d’un livre fantastique qui vient tout juste d’être publié: Work-Life Bloom – How to nurture a team that flourishes du coach et conférencier canadien Dan Pontefract.

Car, dit-il, «à l’image du jardinier qui veille à ce qu’un parterre de fleurs dispose d’eau, de soleil et des minéraux dont il a besoin, le leader doit être le jardinier d’un écosystème qui favorise l’épanouissement de chaque salarié et la performance collective». Explication.

Prenons le point qui vous intéresse, Jonathan, à savoir la confiance au sein d’une équipe. Le neuroéconomiste américain Paul Zak étudie le sujet depuis plus de deux décennies. Il ressort de ses travaux que, comparativement aux employés qui œuvrent pour une entreprise où règne une faible confiance:

– les employés d’entreprise à forte confiance ressentent un niveau de stress 74% inférieur;

– ils ont 106% plus d’énergie au travail;

– ils affichent une productivité 50% plus élevée;

– ils prennent 13% moins de jours de maladie;

– ils ont un niveau d’engagement 76% plus élevé;

– ils enregistrent 40% moins d’épuisements professionnels;

– et ils ont un niveau de satisfaction 29% plus élevé dans leurs vies pro et perso.

On le voit bien, la confiance est une priorité absolue pour un leader. Car elle est l’un des gages de l’épanouissement et de la performance.

Dan Pontefract préconise de recourir à trois outils de jardinage spécifiques pour nourrir la confiance au sein d’une équipe: l’authenticité, la cohérence et le soutien.

Commençons pour l’authenticité. «Vous ne pouvez pas sembler digne de confiance, vous devez être digne de confiance», lance l’auteur. Pour ce faire, trois trucs peuvent être envisagés:

– Misez sur la transparence. Contrairement à ce que veut la croyance populaire, la transparence n’est pas un poison. Elle est même un antipoison, en ce sens que, par exemple, le fait de cacher une mauvaise nouvelle peut suffire à intoxiquer une équipe entière, alors qu’un vrai leader va, lui, révéler la vérité telle qu’elle est, et ainsi tuer dans l’œuf toute rumeur ou médisance possible.

– Soyez entier. Le leader authentique montre qu’il est plus que le poste qu’il occupe, qu’il a une vie en dehors du travail et qu’il est prêt à en faire part à qui veut bien l’écouter.

– Encouragez l’authenticité. Le leader authentique encourage les membres de son équipe à être authentiques, notamment en les invitant à dire le fond de leur pensée lorsqu’il leur demande leur opinion sur tel ou tel sujet. Il écoute, il ne juge pas; et il tient compte des avis ainsi glanés.

Outre l’authenticité, il convient de cultiver également la cohérence.

– Prêchez par l’exemple. En étant vous-même cohérent dans votre discours et votre action, vous donnerez aux autres l’envie d’agir de même.

– Montrez l’exemple. En tout temps, montrez-vous juste, responsable et honnête.

– Invitez à poser mille questions. La confiance se bâtit à force de demander aux membres de l'équipe de poser des questions, de les inviter à faire des suggestions, y compris si elles sont divergentes des vôtres. Car ils seront assurés que leur curiosité et leurs idées comptent véritablement.

Enfin, un vrai leader contribue à faire grandir la confiance à partir du moment où il se positionne en tuteur.

– Accordez d’emblée votre confiance. Car en accordant votre confiance à un membre de l’équipe, vous prônez de facto la confiance en lui et, par extension, en tous les membres de l’équipe.

– Donnez de l’élan aux autres. Des remarques simples telles que «Vas-y», «Dis-m'en plus», «J'aime ton idée» et autres «Je te fais confiance pour faire ce qui est juste» sont des moyens simples et efficaces d’encourager autrui à faire preuve d’initiative.

– Apportez un soutien constant. Un vrai leader va régulièrement voir chaque employé pour s’assurer que celui-ci a toutes les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs individuels et collectifs. Le cas échéant, il s’engage à lui fournir ce qui lui manque.

Voilà, Jonathan. Pensez comme un jardinier, et vous deviendrez sûrement un leader digne de ce nom. Commencez par le point qui vous préoccupe, la confiance. Puis, passez à d’autres points, en vous inspirant des conseils prodigués par Dan Pontefract dans son livre.

En passant, l’écrivain français Jean Chalon a dit dans son Journal de Paris: «Être jardinier, c’est être comme le Bon Dieu, c’est donner vie et beauté avec de la terre, de l’eau et des graines».

 

Sur le même sujet

Assistons-nous à un retour en force des leaders toxiques?

18/04/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Ma boss est une folle furieuse! Comment se fait-il que de tels leaders existent encore de nos jours?»

GPT4 est-elle plus créative que le meilleur des créatifs?

16/04/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Je teste des IA et réalise qu'elles sont hyper performantes en matière de créativité. Ça m'inquiète...»

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?