Êtes-vous victime d'un manipulateur?

Publié le 17/05/2010 à 10:00

Êtes-vous victime d'un manipulateur?

Publié le 17/05/2010 à 10:00

Photo : Bloomberg

Menteur, profiteur, séducteur... Qu'il soit collègue ou patron, le manipulateur utilise les autres pour mieux briller. Êtes-vous un " faire-valoir " sans le savoir ?

Être la marionnette d'un manipulateur, Julie ne le souhaite à personne. Cette femme de 38 ans y a goûté il y a deux ans dans le milieu protocolaire, à la suite d'un changement de structure interne et de l'arrivée d'un nouveau patron. " Il avait peur que je lui fasse de l'ombre. Il me rabaissait constamment. Et si on ne faisait pas partie de sa clique, on ne valait rien ! "

Ce nouveau patron avait hérité des responsabilités de Julie et l'avait mutée à un poste subalterne, la coordination d'événements. " Il a déménagé mon bureau dans un local adjacent, où j'étais isolée. Il s'attribuait le mérite de mon travail et faisait tout pour que j'échoue. "

L'empêcher de communiquer avec des personnes clés, retenir de l'information nécessaire à ses tâches, changer les livrables sans l'en aviser, la ridiculiser. Après un an de ce régime, son patron l'a forcée à choisir : accepter de nouvelles tâches moins importantes ou quitter son poste avec une prime de départ, ce qu'elle a fait. Mais au passage, il n'a pas manqué de lui dire " qu'elle avait perdu son sourire " !

Le manipulateur type ne manque pas de culot, confirment plusieurs spécialistes de la psychologie en milieu de travail. Ils le décrivent comme un narcissique qui utilise souvent sans remords ses collègues ou ses employés pour briller et atteindre ses objectifs personnels : promotion, boni, hausse de salaire, reconnaissance, prestige ou tout ce qui flatte son ego. " Pour se sentir supérieur et pour faire bonne impression dans une organisation, le manipulateur domine et dévalorise les autres. Il doit toujours être le meilleur ", explique Luc Brunet, psychologue et professeur de psychologie du travail à l'Université de Montréal.

Hommes ou femmes, ces personnes souffrent d'une insécurité profonde et ont appris très jeunes à recourir à ce mécanisme de défense pour pallier leurs lacunes et obtenir ce qu'ils veulent. " Être capable de manipuler les autres à leur insu est devenu pour eux un signe d'intelligence ", dit Luc Brunet. Et un outil de travail redoutable.

À CHACUN SA MÉTHODE

Pierre DuBois, psychologue industriel et directeur de la firme DuBois et associés, a vu de nombreuses machinations, dont celle d'un patron qui faisait croire simultanément à plusieurs employés qu'ils prendraient sa place un jour. En échange de ces promotions éventuelles, il exigeait de chacun d'être tenu au courant du jeu de coulisses du service. " Lorsqu'il est dans une position d'autorité, le manipulateur bâtit souvent des alliances sur des demi-vérités ", dit-il.

Il ment et forme des cliques ; il recourt tout autant à la menace qu'à la flagornerie. Il peut employer la promesse, la punition, la culpabilité, la colère, la pitié, le sabotage, le putsch et les magouilles en tous genres pour parvenir à ses fins. C'est le profil de ses victimes qui dicte sa stratégie.

" Le manipulateur est doué quand il s'agit de découvrir les points faibles des autres. Il les utilise contre eux ", explique Paul Babiak, un psychologue industriel newyorkais qui a coécrit le livre Snakes In Suits: When Psychopaths Go to Work. Ainsi, une personne sensible aux compliments en recevra constamment de son bourreau, et un ambitieux salivera en vain devant des promotions imaginaires.

Certaines personnes risquent d'être victimes à répétition, particulièrement les perfectionnistes et celles qui ont besoin de plaire à leur patron pour se valoriser. " Ils sentent cette dépendance affective ", dit Monique Soucy, psychosociologue, coach en gestion de carrière et auteure de J'ai mal à mon travail.

LES 400 COUPS

Comme il cherche toujours à se faire valoir, un manipulateur n'admet jamais qu'il a fait une erreur et déforme les faits pour mettre en lumière des réussites supposées. De plus, il n'hésite pas à revendiquer le travail de ses collègues. " S'il est vraiment déviant, il peut même convaincre la direction que la personne à qui il a volé son idée cause problème dans le projet ! " dit Paul Babiak.

S'il perçoit un collègue comme une menace, tous les coups sont permis pour l'écarter. " Il peut suggérer sa candidature pour un mandat alors qu'il sait que la personne ne réussira pas ", illustre Alain Samson, spécialiste du mieux-être au travail et auteur du livre Vivez consciemment, cessez de vous faire manipuler. Il peut s'arranger pour qu'un rival arrive en retard à une réunion cruciale, ou saboter sa réputation. " Quelqu'un a déjà introduit une photo de pornographie infantile dans la présentation d'un collègue... " L'intimidation peut aussi être plus subtile, mais tout aussi efficace. " Traiter quelqu'un de niaiseux pendant une réunion suffit à le faire taire et à désamorcer le danger que cette personne représente ", ajoute Alain Samson.

Les terrains de jeux

Les magouilleurs s'infiltrent partout, mais certains milieux offrent un terreau particulièrement fertile. " Les études ont montré que ces comportements sont plus nombreux au sein du secteur public, écoles et hôpitaux compris, car ces organisations permettent beaucoup d'autonomie et exigent peu d'évaluation ", affirme Luc Brunet.

Un organisme gouvernemental au mandat flou et changeant est aussi propice à la manipulation, selon Pierre DuBois. " Dans ce type de milieu, on parle les uns contre les autres, il y a beaucoup de clivages, un jour on a la cote, et le lendemain, on l'a perdue. Et la position d'une personne dépend plus de ses relations que de la qualité de son travail. "

Une organisation qui encourage la concurrence entre ses employés favorise les combines, de même qu'une gestion décentralisée, selon Monique Soucy. " Si l'entreprise est vaste et que les patrons ne sont pas sur place, un manipulateur peut passer inaperçu et faire du tort à l'organisation. "

Cet arriviste cause en effet des dégâts. " Il crée un climat de méfiance et de suspicion ", dit Luc Brunet. Et à force d'être rabaissées et flouées, ses victimes souffrent de pertes d'estime de soi qui entraînent une baisse de performance, voire le burnout. Selon Pierre DuBois, faire carrière parmi les manipulateurs consomme énormément d'énergie. C'est même un peu casse-cou. " C'est comme courir sur la glace. "

Phrases types du manipulateur

" Si tu m'appuies dans ce projet, je t'en devrai une. "

" C'est à prendre ou à laisser ; ça fonctionne ainsi ici. "

" Soit vous êtes avec moi, soit vous êtes contre moi. "

" C'est pas ma faute ! C'est celle de X. "

Manipulé ou harcelé ?

En milieu de travail, la frontière entre la manipulation et le harcèlement est floue, souligne Monique Soucy. Tout dépend de la gravité des gestes posés. " On finit par voir le stratagème d'un manipulateur, et souvent, on peut encore en rire. Mais le harcèlement, c'est beaucoup plus intense et plus écrasant. " Par ailleurs, un manipulateur a généralement plusieurs cibles, car son modus operandi teinte toutes ses relations. Le harceleur n'a souvent qu'un seul bouc émissaire.

Conseils aux RH

En entrevue, les manipulateurs sont charismatiques et convaincants. Ils se vantent beaucoup et prennent le contrôle de l'entretien. Ils ont un CV flamboyant et ils ont fréquemment changé d'employeurs. Les RH doivent vérifier leurs antécédents, leurs diplômes et leurs réussites : un manipulateur finit tôt ou tard par se démentir. " C'est là qu'on peut l'avoir ", dit Luc Brunet.

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approchent.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.