Développer son intelligence culturelle

Publié le 05/03/2011 à 00:00, mis à jour le 31/03/2011 à 13:42

Développer son intelligence culturelle

Publié le 05/03/2011 à 00:00, mis à jour le 31/03/2011 à 13:42

Dans une société du travail multigénérationnelle et mondialisée, les gestionnaires qui connaissent plusieurs langues et qui peuvent interagir avec des employés de différentes cultures, valeurs et générations valent de l'or. La capacité à travailler de façon efficace dans des organisations multiculturelles - ce qu'on appelle " l'intelligence culturelle " - est devenue l'incontournable de la gestion.

Selon Robert Vyncke, président du Groupe Conseil Continuum, le plus grand obstacle vient du fait que les gestionnaires pensent que la diversité provoquera des conflits et de l'insatisfaction dans un groupe homogène. " Cela peut nous pousser, par exemple, à mettre de côté les CV de gens qui ont des noms différents de ceux que nous sommes habitués à voir ", signale-t-il.

Le manque de connaissances et de compétences dans la gestion de la diversité fait perdre le potentiel d'une énorme partie du capital humain présent sur le marché, dans un contexte où la pénurie de main d'oeuvre spécialisée est criante. " Même s'il y a une grande offre de main d'oeuvre chez les immigrants et les minorités visibles, ces groupes ne sont pas représentés de façon adéquate dans le secteur public et dans les PME québécoises ", insiste M. Vyncke.

Le bon exemple vient des multinationales, qui, en raison de la présence de nombreux employés expatriés, sont plus conscientes du fait que la diversité aide à dynamiser le milieu de travail et à favoriser la créativité.

Pour être efficaces, les formations dans ce domaine sont celles qui rendent les gestionnaires conscients de leur préjugés et qui les amènent à comprendre que ce n'est pas un défaut d'avoir un autre code culturel ou religieux, ou encore un système de valeurs différent, estime M. Vyncke. A.P.

À la une

La peur du «biais de proximité» s'immisce chez vos employés

Il y a 53 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Plus de 60% des employés s'inquiètent que ceux qui bossent au bureau aient un traitement préférentiel.

8. Calendrier de l'avent des affaires: la semaine de quatre jours

Il y a 53 minutes | Olivier Schmouker

Le calendrier de l'avent des affaires, concocté par Olivier Schmouker... Délicieusement diabolique!

L'année 2021 en recherches sur Google: bitcoins, sports et Canada

Il y a 24 minutes | La Presse Canadienne

Les recherches sur Google des Québécois et Canadiens ont été révélées mercredi.