Des outils pour mieux communiquer en entreprise


Édition du 09 Mars 2022

Des outils pour mieux communiquer en entreprise


Édition du 09 Mars 2022

Par Emmanuel Martinez

Zarah Issany, Hélène Douville et Mélanie Chénier (Photo: courtoisie)

DES LEADERS ET DES MOTS. Vous désirez savoir comment demander une augmentation salariale ou aborder une personne récalcitrante et têtue avec qui vous travaillez ?

Si communiquer consistait seulement à dire ce que nous pensons ou ce que nous voulons, la vie serait beaucoup plus simple, et Zarah Issany, Hélène Douville et Mélanie Chénier n’auraient jamais écrit La Puissance des mots dans votre entreprise. Tome 2. Ces trois femmes ont rédigé cet ouvrage afin d’aider les employés et les dirigeants à être mieux compris, et donc à atteindre leurs objectifs dans des situations qu’on retrouve fréquemment au travail.

À partir de questions posées par des salariés ou des patrons qu’elles ont rencontrés au fil des formations, des conférences ou des mandats qu’elles ont réalisés, les autrices offrent un livre pratique et plein de conseils pour mieux échanger en entreprise. Il contient pas moins de 1650 phrases ou actions à privilégier ou à éviter.

Cet ouvrage est la suite de celui qui portait sur la communication d’entreprise à l’externe, soit avec des clients ou des partenaires d’affaires.

«On veut que ce soit un guide de référence, explique en entrevue téléphonique Hélène Douville, du Groupe conseil DCA. On s’est rendu compte que cela n’existait pas.»

 

Rester soi-même

Les recommandations formulées dans cet ouvrage s’appuient sur un grand principe:pour bien communiquer, il faut rester soi-même.

«L’objectif premier n’est pas de chambouler vos façons de faire et de vous dénaturer, peut-on lire. Il n’existe pas de recette miracle, pas plus qu’il n’y a une façon unique de communiquer.»

Les autrices défendent aussi «l’idée que nos intentions dictent nos actions et que nos actions ont un impact important sur nos relations».

Par conséquent, «tout peut se dire, mais cela dépend de l’intention», souligne Hélène Douville. Évidemment, les obstacles à une transmission réussie sont multiples. Le livre y consacre d’ailleurs le premier chapitre. Qu’il s’agisse des perceptions préalables ou de notre type de personnalité, les écueils à considérer sont nombreux. Notre posture relationnelle (l’affrontement, l’argumentation, l’évitement, l’abandon) a également une grande incidence.

Mais avec des intentions sincères, dans une démarche de compréhension d’autrui, en écoutant mieux et en n’essayant pas de piéger l’autre et d’avoir raison, il est possible de surmonter ces impasses. Pour ce faire, il est aussi essentiel de travailler la manière d’exprimer son message avec des mots, un ton de voix et une gestuelle appropriés.

 

Des cas vécus très communs

«Comment gérer et mobiliser ses équipes», «Comment communiquer avec mes supérieurs et mes collègues» et «Comment développer mes relations avec mes collègues de travail» constituent trois chapitres distincts qui sont sous-divisés en cas concrets qui intéresseront assurément les lecteurs. Pour 70 situations différentes, les autrices suggèrent des mots ou des positions à éviter ou à privilégier.

Par exemple, si on doit annoncer un dépassement de budget à son patron, il vaut notamment mieux révéler la nouvelle sans détour et proposer deux ou trois solutions.

Si vous voulez demander une augmentation salariale, évitez de commencer l’entretien avec «je sais que tu n’as pas beaucoup de temps»; cela peut donner une raison de mettre fin à la discussion rapidement. Il faut également être préparé à fournir des arguments en faveur de sa cause, ainsi que d’éviter les ultimatums, de se montrer agressif et d’affirmer que personne d’autre ne peut faire le travail aussi bien.

Pour savoir quoi faire avec un dirigeant qui nous stresse, des astuces sont proposées, comme démontrer notre capacité à trouver des solutions et à l’en informer, faire preuve de transparence en tout temps afin de lui démontrer que rien n’est caché ainsi que pour souligner nos compétences et notre expérience, car cela peut être rassurant à entendre.

Le livre ratisse large pour fournir des remèdes, allant même à consacrer des pages à «comment dire à un collègue que son odeur corporelle nous importune»! Grâce à ces outils, ces formatrices expérimentées espèrent voir les lecteurs gagner en temps et en confiance, ainsi que maintenir de bonnes relations avec leur entourage professionnel.

«La communication, c’est l’empreinte qu’on laisse dans les organisations, dit Hélène Douville. On veut simplifier la vie des employés et des dirigeants pour qu’ils se sentent davantage en sécurité en arrêtant de faire des essais-erreurs.» La Puissance des mots dans votre entreprise tome 2 est publié par Performance Édition.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.