«Comment rendre mon équipe plus intelligente?»

Publié le 22/09/2022 à 07:30

«Comment rendre mon équipe plus intelligente?»

Publié le 22/09/2022 à 07:30

Par Olivier Schmouker

Une étude montre que le leader d’une équipe se doit de travailler sur huit leviers pour parvenir à une intelligence collective. (Photo: 123RF)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «Je suis à la tête de la toute nouvelle équipe marketing de notre entreprise. Celle-ci a été complètement remaniée, le recrutement ayant veillé à ce que chaque membre soit talentueux et complémentaire des autres. Autrement dit, ce sont tous des champions qui ont besoin des autres pour briller. Et pourtant, j’ai l’impression que nous allons nous planter: je ne sens pas d’esprit d’équipe, la fameuse étincelle d’intelligence collective qui produit des résultats magiques comme 1 +1=3.» – Laurence

R. — Chère Laurence, votre équipe vient tout juste de voir le jour, il n’est donc pas étonnant que la magie dont vous parlez ne soit pas encore opérante. Un exemple frappant: la fameuse attaque de l’équipe de soccer du PSG, composée des trois meilleurs attaquants du monde — Messi, Neymar Jr. et Mbappé —, n’a fait aucune étincelle particulière la saison dernière ; toutefois, en ce début de saison 2022-2023, le temps a fini par produire ses effets bénéfiques et les trois font maintenant des ravages en Ligue 1, avec une moyenne de 4 buts par match.

Alors, comment placer votre équipe dans une situation propice à l’émergence de l’intelligence collective? Une récente étude apporte un éclairage formidable sur ce sujet. Signée par Juha Törmänen, Raimo Hämäläinen et Esa Saarinen, trois professeurs de l’Université Aalto, à Espoo, en Finlande, elle montre que le leader d’une équipe se doit de travailler sur huit leviers pour y parvenir. Mais avant de vous parler de ces leviers-là, une mise en contexte s’impose.

Les trois chercheurs finlandais se sont intéressés à un classique du management, «The Fifth Discipline: The art and practice of learning organization» (1990) de Peter Senge, professeur à l’école de gestion MIT Sloan. Cet ouvrage présente les «organisations apprenantes» comme des organismes vivants, en constante évolution grâce à leur faim de nouvelles capacités et de compétences. Ces organisations présentent cinq caractéristiques.

1. Maîtrise personnelle. «Chacun se doit de, continuellement, clarifier et approfondir son savoir, concentrer son énergie, gagner en patience et regarder la réalité avec objectivité.»

2. Modèle mental. «Chacun se doit d’associer son modèle mental [façon personnelle de penser, d’attraper des idées neuves, etc.] à celui des autres».

3. Vision partagée. «Chacun se doit de bâtir avec les autres une vision commune de l’avenir.»

4. Dialogue. «Chacun se doit de suspendre son modèle mental personnel pour rejoindre le modèle mental commun, fruit de la conjonction de l’ensemble des modèles mentaux des membres de l’équipe.»

5. Pensée systémique. «Capacité à intégrer les quatre points précédents.»

En 2004, Raimo Hämäläinen et Esa Saarinen ont créé le concept d’«intelligence systémique» à partir des avancées du «The Fifth Discipline». Ils ont considéré que le cœur d’une organisation apprenante était, au fond, l’intelligence collective née de l’adhésion de chaque intelligence individuelle au projet commun. Et que cette intelligence-là s’exprimait à partir du moment où «chacun se perçoit comme une partie d’un tout, chacun se nourrit du tout et chacun nourrit le tout».

Par conséquent, leur idée est qu’il est possible de rendre une équipe intelligente si l’on se concentre à fond sur la toute première caractéristique des organisations apprenantes, soit la maîtrise personnelle. D’ailleurs, Senge lui-même soulignait dans son livre que cette caractéristique était la plus importante de toutes, «la condition sine qua non du succès d’une équipe».

Hämäläinen, Saarinen et d’autres chercheurs finlandais ont appliqué le concept d’intelligence systémique dans différents domaines: développement organisationnel, gestion des connaissances, croissance personnelle, formation professionnelle, design thinking, etc. Cela leur a permis d’affiner leur concept, et surtout d’identifier les huit leviers qui permettent de rendre une équipe intelligente.

1. Perception systémique. La capacité à percevoir l’écosystème dans lequel évolue l’équipe.

2. Harmonisation. La capacité que nous avons de sentir et de nous accorder à l’écosystème.

3. Bienveillance. L’approche globale qu’il convient d’avoir envers la vie au sein de l’écosystème.

4. Créativité fougueuse. La passion pour les idées neuves, vitale pour alimenter et s’alimenter au sein de l’écosystème.

5. Réflexion. La faculté à penser et à réfléchir sur notre façon de penser, nécessaire pour grandir harmonieusement au sein de l’écosystème.

6. Prudence. La capacité à comprendre les situations actuelles et futures ainsi qu’à agir en conséquence, en visant notamment le moyen et le long terme.

7. Engagement. L’élan positif à avoir au sein de l’écosystème.

8. Efficacité. La nécessaire faculté à prendre des mesures opportunes et appropriées.

Voilà, Laurence, les huit leviers qu’il vous faut désormais apprendre à manier pour rendre votre équipe intelligente. Comme vous le sentez bien, cela ne va pas se faire du jour au lendemain, mais vous disposez à présent d’une idée directrice pouvant vous permettre de provoquer l’étincelle qui changera la donne.

Par exemple, vous pourriez procéder en six étapes:

1. Évaluez l’ensemble de votre équipe en fonction des huit leviers, en la notant entre 0 et 5.

2. Évaluez chaque membre de votre équipe en fonction des huit leviers, en les notant entre 0 et 5.

3. Identifiez un ou deux leviers qui mériteraient des efforts de votre part pour voir votre équipe s’améliorer.

4. Identifiez les employés qui gagneraient à progresser justement dans le ou les leviers concernés.

5. Intervenez judicieusement auprès des employés clés et de l’ensemble de l’équipe, et insistez jusqu’à ce que vous enregistriez un réel progrès.

6. Revenez à l’étape 1.

En passant, l’écrivaine belge Amélie Nothomb a dit dans «Péplum»: «Il n’est d’intelligence que créatrice».

Sur le même sujet

Prendre un virage vert pour recruter plus facilement?

20/09/2022 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Est-il vrai que les organisations soucieuses de RSE souffrent moins de la pénurie de main-d'œuvre?»

Oui, le télétravail va perdurer!

15/09/2022 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «La pandémie semble prendre fin. Cela va-t-il tuer le télétravail, comme le veulent Apple et Google?»

À la une

Ses «erreurs de jeunesse» n’arrêteront pas l’innovation du Web3

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Cet Internet 3.0, bâti sur les «chaînes de blocs», charrie quantité de préoccupations.

Verdir le marketing, l’objectif de Masse Critique

Le collectif a pour mission de réduire l’empreinte environnementale des pratiques de vente.

Voici sur quoi miser pour rapatrier au bureau vos employés

RHÉVEIL-MATIN. Une étude de Microsoft recommande d'offrir un lieu qui permet aux employés de connecter entre eux.