Comment éviter et gérer le syndrome du survivant

Publié le 11/12/2010 à 00:00, mis à jour le 02/11/2011 à 14:12

Comment éviter et gérer le syndrome du survivant

Publié le 11/12/2010 à 00:00, mis à jour le 02/11/2011 à 14:12

Par Les Affaires
Des coûts directs et indirects importants

La rationalisation des effectifs peut générer des coûts imprévus. Une autre étude montre que moins de 50 % des entreprises qui se sont réorganisées réussissent, après cinq ans, à augmenter leur résultat d'exploitation conformément à leurs objectifs initiaux. Les coûts les plus importants sont associés à la baisse de productivité, à l'épuisement relié à la surcharge de travail, à la perte de compétences et de mémoire organisationnelle ainsi qu'au remplacement des employés qualifiés qui auront quitté l'entreprise.

La créativité, source de mobilisation

Dans un contexte économique difficile, pourquoi ne pas s'appuyer sur la créativité des employés plutôt que de les remercier ? Il est possible de miser sur une offensive commerciale ou sur le développement d'affaires, d'engager les employés dans l'analyse et l'optimisation des processus de travail et d'évaluer avec eux la possibilité de réduire le temps de travail ou de baisser temporairement les salaires.

Même si, par ces stratégies, les employés conservent leur poste, l'entreprise n'est pas à l'abri du syndrome du survivant. Si des mesures comme la réduction de salaire deviennent permanentes et que l'entreprise retrouve sa rentabilité, il est fort probable qu'elle fasse malgré tout face à ce phénomène.

Pour réussir à mobiliser les employés relativement aux mesures de redressement, il est primordial qu'ils perçoivent la légitimité de cette restructuration pour la survie de l'entreprise. Si, au contraire, toute cette opération vise seulement à accroître la valeur de l'action, il y a de fortes chances pour que le lien de confiance soit brisé à jamais.

Jean-François Ouellet est CRIA, consultant en développement organisationnel chez Adecco Services-conseils RH.

À la une

Les nouvelles du marché du lundi 27 mai

Mis à jour à 08:29 | Refinitiv

Goldman Sachs prévoit que la demande de pétrole continuera d'augmenter jusqu'en 2034.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 27 mai

Mis à jour à 08:21 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés européens et asiatiques étaient en hausse lundi matin.

Administrateur de condo génial recherché

Mis à jour à 07:46 | Gabriel Marcu

EXPERT INVITÉ. Tenez-vous prêt à mettre au défi copropriétaires, résidents, entrepreneurs et professionnels.