Femmes leaders: ambition et succès au coeur des conversations

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Mai 2015

Femmes leaders: ambition et succès au coeur des conversations

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Mai 2015

slide-image

Femmes leaders

La conférence Femmes leaders, organisée par Les Affaires, a donné lieu à de nombreux échanges. Ce fut l’occasion d’entendre Mélanie Joly, candidate défaite à la mairie de Montréal et candidate à l’investiture libérale dans Ahuntsic-Cartierville aux élections fédérales, et Marie-Line Beauchamp, directrice générale de Leucan et ancienne présidente des Rôtisseries St-Hubert, à propos de l’échec.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

Étienne Beaulieu, associé de la firme Grisvert, a dirigé de façon originale un atelier collaboratif sur le thème de l’audace.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

La soirée a également été animée, grâce entre autres à un numéro de Roue Cyr.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

Kimberly Cosgrove, de Construction Cogela, et Ève Laurier, d’Edelman Montréal, ont participé avec Carolyne M. Chatel, de WIGUP (absente sur la photo), à une discussion sur l’audace.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

Les cinq participantes à l’Effet A: KimThomassin, associée directrice chez McCarthy Tétrault; Marie-Josée Lamothe, directrice générale, stratégie de marques chez Google Canada ; Isabelle Marcoux, présidente du conseil de Transcontinental ; Isabelle Hudon, chef de la direction de la Financière Sun Life du Québec et vice-présidente principale, solutions clients de la Financière Sun Life Canada ; et Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

« Pour innover, il faut être l’ennemi des paradigmes. » – Manon Brouillette , présidente et chef de la direction, Vidéotron.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

« L’un des choix difficiles comme leaders, c’est de décider où sous-investir pour mieux surinvestir. » – Diane Giard, première vice-présidente à la direction, particuliers et entreprises, Banque Nationale.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
slide-image

Femmes leaders

« On peut tirer de la force de reconnaître ses torts. » – Diane de Saint-Victor, vice-présidente exécutive, membre du comité exécutif, directrice juridique et secrétaire du conseil, ABB.

[Photo: Geneviève Giguère]

Femmes leaders
Par Matthieu Charest

Elles étaient des centaines rassemblées pour la cinquième édition de la conférence Femmes leaders, organisée par Les Affaires, les 13 et 14 mai derniers. Des femmes de différents horizons, toutes des leaders dans leur domaine, réunies à Tremblant pour échanger, apprendre de leurs échecs et célébrer leurs victoires. Des dizaines de conférences étaient au programme. C'était aussi l'occasion parfaite pour souligner le succès d'un grand mouvement d'entraide lancé en début d'année : l'Effet A.


Un résultat des courses «spectaculaire», a affirmé d'entrée de jeu l'instigatrice du projet, Isabelle Hudon, chef de la direction de la Financière Sun Life, Québec, et vice-présidente principale, solutions clients, de la Financière Sun Life Canada. «Nous avons voulu légitimer l'ambition féminine», a-t-elle rappelé aux participants de la conférence. Maintenant que les 100 premiers jours de l'Effet A sont écoulés, «nous avons créé beaucoup de fierté», a-t-elle souligné.


À la fin de janvier 2015, elle a convaincu quatre autres Québécoises d'envergure de se joindre à elle et de relever un défi. Elles avaient 100 jours pour démarrer et documenter un projet, quel qu'il soit, afin de stimuler l'ambition des femmes en affaires. Seule contrainte : laisser de côté les études sur la place des femmes et autres grandes questions philosophiques, et poser des gestes concrets.


De l'aide aux femmes démunies


«Toutes les ambitions sont légitimes», pense Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro. «Et nous, les femmes, avons le souci de ne laisser personne derrière. J'ai voulu rassembler au moins 1 000 femmes autour de l'idée de l'ambition.»


Son défi : venir en aide aux femmes plus démunies et leur permettre d'atteindre leurs propres objectifs, accomplir leurs propres rêves. Pour ce faire, elle a mis sur pied «Soupe pour elles». Le temps d'un dîner sur l'esplanade de la Place Ville Marie, l'événement a permis d'amasser des fonds destinés à La rue des Femmes, un organisme qui vient en aide aux femmes itinérantes.


«Je me souviens d'une employée qui est venue me voir, et qui m'a dit : "Je suis chez Gaz Métro depuis peu. Avant, j'étais dans un refuge. Et quand j'ai obtenu une entrevue, je suis allée m'acheter du linge dans une friperie". Maintenant, cette femme gagne 65 000 $ par année et peut subvenir aux besoins de son enfant», a-t-elle raconté, émue.


«Arrive un moment où certaines femmes ont besoin d'aide, poursuit Marie-Josée Lamothe, directrice générale, stratégie de marques chez Google Canada. Parfois, elles veulent réintégrer le marché du travail, mais elles n'ont pas les connaissances qu'il faut en technologie.» Elle a donc décidé d'agir et d'offrir de la formation à des participantes qui provenaient du Centre des femmes de Montréal.



image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Femmes et argent : des inégalités loin d'être éradiquées

Édition du 06 Avril 2019 | Hélène Gagné

EXPERTE INVITÉE. Trois études récentes sur les femmes et l'argent imposent un même constat : nous avons ...

Dévoilement des lauréates du ­Prix ­Femmes de mérite 2019 de la ­Fondation Y des femmes

Édition du 06 Avril 2019 | Les Affaires

La ­Fondation Y des femmes de ­Montréal a dévoilé le nom des lauréates et du ...

OPINION Au Canada, les hommes gagnent 26% plus que les femmes!
20/03/2019 | Olivier Schmouker
Françoise E. Lyon : la passion des finances
Édition du 09 Mars 2019 | Anne-Marie Tremblay
Kateri Normandeau : l'ingénieure bâtisseuse
Édition du 09 Mars 2019 | Anne-Marie Tremblay

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

25/04/2019 | Martin Jolicoeur

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

25/04/2019 | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

25/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.