Admettre ses erreurs

Publié le 10/11/2008 à 16:11

Admettre ses erreurs

Publié le 10/11/2008 à 16:11

Par lesaffaires.com
La crise de la listériose a fait couler beaucoup d'encre. Mais celui qui a fait couler le plus d'encre est probablement Michael McCain, président et chef de la direction de Maple Leaf Foods. Le grand patron a publiquement pris ses responsabilités dans l'affaire et l'a fait savoir dans de nombreuses conférences de presse, des annonces dans de grands quotidiens canadiens ainsi que dans des publicités télévisées.

Le président de Maple Leaf reste toutefois un cas à part. Les dirigeants prennent rarement leurs responsabilités et préfèrent blâmer les autres. Richard Fuld, ancien manitou de Lehman Brothers n'a toujours pas pris la responsabilité de la faillite de l'entreprise, préférant blâmer la crise de confiance dans le secteur financier.

Pourtant, reconnaître ses erreurs fait partie du développement d'un leader; cela démontre de la force et de la confiance en soi, soutient Dan McCarthy, un expert en leadership, dans un article du Globe and Mail,

Si les experts s'entendent pour dire qu'admettre ses erreurs est la meilleure chose à faire, pourquoi si peu de dirigeants le font ? Parce qu'ils ont peur d'être perçus comme étant faibles, explique Ralph Keyes, un auteur de The innovation paradox : the success of failure, the failure of success, dans une entrevue au Globe and Mail.

Intrigué ? Vous avez fait une erreur au travail et vous vous demandez quoi faire, maintenant que vous avez lu cet article... voici quelques trucs :

• Ne tardez pas de prendre vos responsabilités.
• Pas d'excuses. Cela pourrait détériorer la crédibilité de votre discours.
• Soyez sincère.
• Soyez claire et simple. Une explication trop complexe n'aidera pas la cause.
• Soyez honnête; ne cachez rien.
• Adaptez vos émotions à la situation.
• Démontrez que vous avez des solutions à apporter au problème.

Excellent article du Globe and Mail : To err is human. To admit it is strength (en anglais)


À la une

Bâtisseur d'une PME, si vous ne voulez pas partir, lisez cela

Il y a 38 minutes | Sylvie Huard

BLOGUE INVITÉ. Donner les rênes de l’entreprise familiale à la relève ne se fait pas en claquant des doigts.

COVID-19: de l'aide pour les start-ups!

08:00 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Si les gouvernements n'avaient pas aidé les start-ups, nombreuses sont celles qui n'auraient pas survécu.

Voici comment vous inscrire au Défi Start-Up

10:50 | Les Affaires

Pour participer au Défi Start-Up, rien de moins compliqué.