3 étapes pour embaucher –et garder- les meilleurs leaders

Publié le 12/08/2010 à 15:13, mis à jour le 14/01/2011 à 13:10

3 étapes pour embaucher –et garder- les meilleurs leaders

Publié le 12/08/2010 à 15:13, mis à jour le 14/01/2011 à 13:10

De 30 à 40 % des gestionnaires embauchés par une nouvelle compagnie connaissent un échec après 18 mois, selon plusieurs études. Comment reverser la tendance au sein de votre entreprise?

Dans un blogue publié dans Havard Business Review, Ron Ashkenas, associé chez Robert H. Schaffer & Associates et co-auteur du livre Simply Effective, propose un processus en trois étapes pour vous assurer d'embaucher des leaders qui réussissent... et qui restent! 

1. Affinez votre processus de vérification préalable.

Plusieurs candidats à des postes de gestion supérieure vous parviennent par l'entremise de recruteurs de cadres et on présume que ces derniers ont fait leurs recherches. Toutefois, les firmes de placement ont un intérêt particulier à placer leurs candidats et se fient souvent sur les candidats eux-mêmes pour fournir leurs références.

Ainsi, M. Ashkenas conseille de mener vos propres investigations, en plus de ces évaluations qui vous ont été fournies. Identifiez des gens de leur ancienne compagnie et donnez leur un coup de fil. Parlez à des gens de l'industrie afin de vous informer de la réputation du candidat. Trouvez des gens au sein de votre propre entreprise qui auraient pu croiser le chemin du candidat dans le passé. «Plus vous obtenez de données, mieux c'est - ce qui, on l'espère, dévoilera d'anciennes habitudes qui ont pu passer inaperçues», dit M. Ashkenas. 

2. Allez au-delà de l'entrevue typique.

Pour rendre le processus d'entrevue plus robuste et révélateur, créez des mécanismes qui permettent de voir le candidat en action. Demandez à la recrue de faire une présentation. Exposez une situation problématique au candidat et demandez-lui de développer une série de solutions et un mémo sommaire. Faites un jeu de rôle sur comment gérer un employé difficile. Demandez à la personne de diriger une réunion avec d'autres gestionnaires sur un sujet donné. «La clé est de voir comment la personne est apte à prendre des décisions rapidement et comment elle s'adapte à la culture de votre compagnie - une information difficile à saisir dans le cadre d'une série d'entrevues entre pairs», note M. Ashkenas. 

3. Réduisez le nombre d'embauches à l'externe.

Même s'il est important d'améliorer constamment le «bassin de gênes» de votre compagnie avec de l'ADN externe, pour la plupart des compagnies, cela devrait tenir davantage de l'exception que de la règle, selon M. Ashkenas. Si vous avez un processus de relève et de développement fort et régulier, vous allez avoir de bons candidats pour des postes de gestion supérieure. Des candidats qui savent déjà comment réussir au sein de la culture de votre compagnie.

Pour en savoir plus...

 

 

 

À la une

C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2)

09:00 |

ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

09/09/2021 | Les Affaires

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

L'inspection et une garantie légale de qualité bientôt obligatoires?

17/09/2021 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Il ne sera plus possible de s’improviser inspecteur sans posséder la formation adéquate.