10 formations pour enrichir son c.v.

Publié le 04/09/2010 à 00:00, mis à jour le 03/09/2010 à 11:34

10 formations pour enrichir son c.v.

Publié le 04/09/2010 à 00:00, mis à jour le 03/09/2010 à 11:34

Se rendre indispensable, c'est posséder des compétences essentielles pour l'entreprise qui nous emploie. C'est aussi vouloir acquérir de nouvelles habiletés et mettre à jour celles que l'on maîtrise déjà. Nous vous proposons des cours qui contribueront à faire de vous l'employé dont on ne peut se passer.

1- Une spécialisation en affaires électroniques

C'est une des spécialisations les plus en demande dans les métiers du Web. Le Cégep de Sainte-Foy s'est lancé dans la formation de spécialistes du référencement Web, grâce à une méthode innovante.

Composé de 360 heures de cours, cet AEC en affaires électroniques se dispense à temps partiel, mais surtout à distance, en classe virtuelle interactive. Le principe ? Le participant prend contact avec le professeur et la classe grâce à un horaire pré-établi en se connectant sur la Toile. La communication est assurée, comme pour la plupart des cyberformations, à l'aide d'un casque et d'un micro. L'horaire des cours, programmés en soirées et en fin de semaine, a été pensé pour coïncider avec l'emploi du temps chargé des cadres et des professionnels en emploi.

Au coeur du programme, les stratégies de mise en marché sur le Web, comme le référencement et le positionnement. " Il existe des centaines de millions de sites Web, les entreprises doivent se doter de stratégies pour se faire connaître et se positionner parmi des concurrents nationaux et internationaux ", rappelle André Doré, conseiller pédagogique à la direction de la formation continue de l'établissement. Sinon, c'est la noyade dans le gigantesque océan qu'est devenu le Web...

Les participants pourront s'entraîner rapidement à leur nouvelle spécialisation, grâce à la tenue d'expériences pratiques, comprenant notamment la participation régulière à des forums de discussion, la recherche de liens Internet pertinents à partir de critères d'évaluation précis, et la tenue de sondages en ligne et de questions à choix multiples. Si cet AEC est surtout destiné aux personnes qui travaillent déjà dans le domaine, il accueille aussi des professionnels ou des personnes souhaitant élargir leur horizons.

Nom : AEC en affaires électroniques

Coût : 2 $ l'heure + 19 $ de frais d'inscription

Durée : 12 mois (360 heures à temps partiel)

Où s'informer : dfc.cegep-ste-foy.qc.ca/accueil

2- Stimuler sa créativité

Colorier des mandalas, faire des combinaisons d'objets et solutionner des énigmes ? Sans pour autant retomber dans l'enfance, Ghislaine Clot, associée au Groupe CFC Conseil, prend les cadres à contrepied, affirmant qu'il est possible de faire appel à sa créativité pour résoudre les problèmes du quotidien... Grâce à des mises en situation et à des ateliers ludiques et inventifs, cette psychosociologue veut proposer aux cadres et aux professionnels une nouvelle manière d'être et de réagir. " Il existe beaucoup d'idées préconçues selon lesquelles on doit être artiste pour avoir de la créativité. C'est faux. On peut se servir de la créativité pour soutenir le gestionnaire face à ses défis, en lui montrant comment composer avec ses limites. " Dans sa formation " La créativité : sortir des sentiers battus ", Mme Clot veut développer les habiletés du gestionnaire pour qu'il apprenne à gérer les imprévus. " Il doit être capable de cultiver les questions plus que les réponses, savoir lâcher prise, agir maintenant et dans l'instant, savoir quelle est sa tolérance à l'imprévu ", estime Ghislaine Clot. Selon elle, chacun fait preuve de créativité en choisissant son propre équilibre entre le travail, la famille et les performances, alors que nous sommes sans cesse soumis à un monde de paradoxes. Cet automne, la formation a enregistré un nombre record de demandes de renseignements. Preuve, selon Mme Clot, qu'il existe un véritable enjeu à " faire face au quotidien ".

Nom : Créativité : sortir des sentiers battus

Durée : 2 jours

Coût : 1 125 $ (taxes en sus)

Où s'informer : www.groupecfc.com

3- Le b.a.-ba de la gestion de projet

Rares sont les gestionnaires qui n'ont pas besoins de notions en gestion de projet. " Je ne connais aucune profession qui n'ait rien à apprendre de la gestion de projet, affirme France Maltais, directeur du centre de perfectionnement ESG UQAM. Même les infirmières responsables de leur département ont besoin de ces notions pour mener à bien les projets. Sans parler du génie, de l'aéronautique, de la mécanique... " En plus de donner une valeur ajoutée à une carrière, les formations en gestion de projet peuvent devenir une passerelle pour des postes comportant davantage de responsabilités.

Parmi les formations proposées, la méthodologie abrégée en gestion de projet est une session de sensibilisation étalée sur deux jours, destinée aux professionnels comme aux cadres, qui ont un bagage universitaire. " L'intérêt, c'est que l'on utilise directement le vécu des gens, affirme Mme Maltais. Les connaissances acquises sont alors immédiatement transférables dans la réalité, où l'art de la négociation est toujours un élément très important". L'ESG UQAM propose aussi des initiations aux marchés financiers, ainsi que des formations sur les nouvelles normes comptables.

Grâce à son expérience, l'ESG UQAM a développé une offre étendue de cours de perfectionnements en gestion, crédités et non crédités, pour répondre aux besoins des nouveaux gestionnaires. L'année dernière, elle a même décroché un appel d'offres du gouvernement du Québec afin de former ses gestionnaires de haut niveau. " Les entreprises ont des besoins croissants, tandis que les ordres professionnels rendent certaines formations obligatoires ", fait valoir France Maltais,

Nom : Méthodologie abrégée en gestion de projet

Coût : 920 $ + taxes

Durée : 2 jours

Où s'informer : www.perfectionnement.esg.uqam.ca

4- Une cyberformation sur la vente

" Dans chaque entreprise, il existe au moins un vendeur. On a beau avoir le meilleur système comptable ou la meilleure ambiance de travail qui soit, si l'on n'a rien vendu, l'entreprise ne fonctionne pas... " La constatation est rude, et Daniel Beaupré, professeur à l'ESG UQAM, cite aussi la forte concurrence internationale qui représente un vrai challenge pour les entreprises canadiennes et québécoises. " Aujourd'hui, les prix ne sont plus les seuls facteurs déterminants. Les vendeurs doivent sans cesse développer leurs habilités de vente et leurs connaissances des produits pour répondre aux besoins des consommateurs ", rappelle-t-il.

C'est dans cette optique qu'une nouvelle formation en ligne sur les techniques de vente a vu le jour. Elle s'adresse tant aux jeunes vendeurs qu'aux vieux routiers, et se dispense avec la souplesse d'une cyberformation, sur une durée de six à huit heures. On y développe la compréhension des besoins et l'évolution de la profession.

" Les cours sont très interactifs et se déroulent sous forme de jeux, de calculs et de questions, explique M. Beaupré. L'avantage est que l'on peut choisir de travailler n'importe où et n'importe quand, à son rythme. "

Tout en restant joignable par courriel ou par téléphone au cours de la formation, l'ESG a même mis en place quelques astuces pour assurer le suivi des plus audacieux : aucune nouvelle page ne peut s'ouvrir sans que la précédente ne soit terminée...

Nom : Formation en ligne sur la vente

Durée : Six à huit heures qui peuvent être réparties sur six semaines

Coût : 340 $ + taxes

Où s'informer :

www.perfectionnement.esg.uqam.ca

5- Parler anglais avec plus de fluidité

Depuis quelques années, la mondialisation des échanges et des marchés a contribué à la nécessité pour les entreprises d'engager et de former des personnes bilingues, voire trilingues. La langue anglaise, souvent considérée comme la langue des affaires, est devenue un incontournable. " L'anglais joue un rôle déterminant dans nos échanges en raison du facteur géographique ", affirme Chantal Brochu, directrice-conseil pour la région de Québec de l'institut de formation privé Technologia. Elle en profite pour rappeler que le gestionnaire qui doit constamment attendre la version française d'un document risque d'accuser un important retard à long terme, car il doit savoir rester ouvert et surtout réactif aux nouveautés qui l'entourent. Afin de coller à ces nouvelles exigences, Technologia dispense notamment un cours d'une durée de deux journées destiné aux représentants et plus largement à toute personne ayant besoin de s'exprimer en anglais. Ce programme vise à aider l'étudiant à " débloquer " sa capacité d'expression orale en anglais, " pour éliminer les freins psychologiques et améliorer sa confiance en soi ", dit Eric Delisle, directeur des programmes chez Technologia.

D'autre part, un autre atelier de rédaction en langue anglaise cible toutes les fautes courantes " afin de rehausser la lisibilité et la qualité des communications écrites " du personnel administratif ou de toute personne qui doit rédiger des documents en anglais. Ces cours s'adressent de manière générale à un public francophone ayant une connaissance de base ou une connaissance moyenne de l'anglais. Les formations se déroulent toutes en salle afin de favoriser la qualité des échanges qui n'est, selon M. Delisle, pas encore atteinte par les cyberformations.

Noms : 1 - Rédaction en anglais - fautes courantes;

2 - Débloquer son pouvoir d'expression orale en anglais

Coût de chaque formation : 845 $

Durée : Deux jours

Où s'informer : www.technologia.com

6- S'initier aux outils du Web 2.0

Pour profiter de la vague du Web 2.0, les entreprises doivent d'abord être capables de bien surfer sur la Toile. Selon l'indice du commerce électronique au Québec édité par le CEFRIO, les achats sur la Toile ont progressé de 30 % au 1er trimestre 2010. Et cette tendance ne semblerait peut-être pas si impressionnante si les ventes en ligne n'avoisinaient pas 1 milliard de dollars (G$). Comme l'atteste Vanessa Pilon, responsable du marketing chez Technologia, " les médias sociaux et le Web 2.0 ne sont plus de simples moyens de communication : ils représentent la plus importante évolution pour le monde des affaires depuis la révolution industrielle. Personne ne peut se permettre de les ignorer ", affirme-t-elle. Impossible donc de passer à côté des formations de perfectionnement en méthodes de promotion Web, surtout lorsque ce type de cours n'existait pas il y a seulement 10 ans.

" Le Québec est un marché en pleine expansion pour le commerce électronique. Il est donc très important de comprendre ses particularités, afin de mieux savoir où se situent le consommateur d'aujourd'hui et le client de demain ", dit Chantal Brochu, directrice-conseil de la région de Québec à Technologia.

Pendant une journée, des personnes du secteur de la communication ou du marketing apprendront à utiliser les bons canaux et les bonnes approches pour mener une campagne promotionnelle sur Internet. " Étant donné le rythme auquel les évolutions technologiques se produisent, il devient essentiel d'en apprendre plus sur les tendances Web et les technologies à venir ", constate Mme Brochu.

Nom : Méthodes et tactiques de promotion Web

Durée : 1 jour

Coût : 445 $

Où s'adresser : www.technologia.com

7- Une mise à jour en marketing

Pour les professionnels du marketing, les objectifs à atteindre se résument souvent par une série de questions : comment rendre son entreprise performante, bien fixer les prix et élaborer son plan marketing ? En choisissant de faire le tour des enjeux qui préoccupent les professionnels du secteur, HEC Montréal a créé une formation intensive qui s'échelonne sur 12 demi-journées.

" Cette formation permet à toutes les personnes en poste dans le milieu du marketing de faire des mises à jour sur des thèmes concrets et spécifiques, ainsi que de prendre contact avec des experts et de dialoguer avec eux ", explique Alain Gosselin, directeur associé, formation des cadres et des dirigeants, à HEC Montréal. Elle est également ouverte aux gestionnaires ou professionnels qui ne travaillent pas en marketing et qui veulent connaître le secteur pour mieux contribuer à la croissance de leur entreprise.

En misant sur des histoires de cas, des expériences pratiques et des simulations, le programme de marketing intensif donne des clés pour analyser les données du marché et connaître les principes de décision qu'utilisent les responsables du secteur.

L'objectif est à la fois de donner les informations les plus à jour et de permettre aux professionnels de faire du réseautage, explique M. Gosselin. Car en passant plusieurs demi-journées ensemble, ces professionnels en viennent à faire des échanges de pratiques et créent des liens. Au total, près de 25 professionnels prennent chaque année le chemin de cet atelier de perfectionnement pour avoir une meilleure vision globale de leur secteur.

Nom : Programme intensif de marketing

Durée : 12 demi-journées

Coût : 2 795 $ + taxes

Où s'adresser : www.hec.ca

8- Approfondir ses connaissances en commerce international

Après six ans d'existence, le certificat universitaire en commerce international de l'Université Laval fait peau neuve et présente cette année une nouvelle formule proposant une formation de haut niveau, suivie d'un encadrement pour les gestionnaires d'expérience qui oeuvrent dans le domaine du commerce international. Piloté par la Chaire Stephen-A.- Jarislowsky en gestion des affaires internationales et par le service de formation continue de l'Université Laval, " ce certificat permet aux gestionnaires de cibler les problèmes spécifiques des entreprises de manière plus efficace et d'y remédier, en leur fournissant des connaissances approfondies pour réussir sur les marchés internationaux ", explique Zhan Su, professeur de stratégie et de commerce international à l'Université Laval. M. Su estime que la mondialisation pourrait être plus porteuse si les gestionnaires étaient mieux outillés. " Lorsque les Occidentaux approchent un marché émergent, ils ne sont pas assez préparés " affirme- t-il. Si l'on constate souvent que les grandes entreprises sont les organisations les plus difficiles à changer, la flexibilité est plus grande du côté des PME en raison de leur structure, plus facile à réorganiser. " Nous voulons aider les PME dans leur plus grand besoin, c'est-à-dire exporter, car aujourd'hui, il est très difficile de penser localement ", rappelle M. Su.

Le certificat en commerce international comprend 15 journées de cours réparties sur une durée de six mois, ainsi qu'un vendredi et samedi toutes les trois semaines. Sept demi-journées d'accompagnement sont ensuite offertes pour favoriser l'aboutissement du plan de formation de l'entreprise.

Nom : Certificat en commerce international

Durée : 15 jours de formation répartis sur six mois

Coût : 7 000 $ (y compris le matériel, les pauses-café et le dîner)

Où s'adresser : www.fc.ulaval.ca

9- Devenir un spécialiste de la vérification environnementale

Si vous avez la fibre d'un leader vert, le microprogramme en vérification environnementale proposé par l'Université de Sherbrooke est l'occasion de développer votre spécialité tout en épousant les besoins du marché et de votre organisation. On connaissait bien la vérification financière, on découvre aujourd'hui la vérification environnementale, un diagnostic qui sert à établir la conformité d'une organisation, d'un terrain ou d'un système avec son environnement. " Cette spécialisation, de plus en plus en demande, répond aux besoins des entreprises qui n'hésitent pas à ouvrir des postes à l'interne pour cerner les points de non-conformité ", explique Jean-François Comeau, directeur adjoint au Centre universitaire de formation en environnement de l'UdeS.

Reconnu par l'Association québécoise de vérification environnementale, ce microprogramme peut être formalisé par l'obtention d'agréments. Seul préalable : posséder une formation de premier cycle jugée pertinente avec ce domaine. Le programme de 15 crédits dure un an, et il est souvent donné à temps partiel pour répondre aux besoins des travailleurs. On y privilégie la présence d'un professeur, " car on n'a pas encore trouvé la même qualité de formation à distance ", estime M. Comeau.

Les groupes travaillent surtout à des études de cas et à des simulations qui s'inspirent de faits vécus. " Le marché et les clients exigent maintenant des vérificateurs qualifiés. Les grands donneurs d'ordres demandent de plus en plus souvent des évaluations environnementales. A tel point qu'il faut souvent avoir un agrément pour signer un contrat... ", dit Jean-François Comeau.

Nom : Microprogramme de 2e cycle en vérification environnementale

Durée : 15 crédits

Coût : À déterminer

Où s'adresser : www.usherbrooke.ca

10- Mieux prévenir les situations de crise

Depuis près de 20 ans, Multi Aspect Groupe est à l'écoute des entreprises, proposant des formations sur mesure en rôle-conseil, des sessions de prévention de la violence en milieu de travail, ainsi que des cours pour bien gérer les relations interpersonnelles.

" Il existe une forte demande concernant la consolidation des équipes de travail, explique Louise Charrette, présidente de Multi Aspects Groupe. On nous appelle souvent pour de la prévention, de l'amélioration continue ou des réponses en cas de crise. "

En travaillant quasi exclusivement pour le secteur d'affaires, Multi Aspects Groupe met l'accent sur la consolidation des équipes de travail et sur le service à la clientèle. " Le but est de contribuer au bien-être des personnes, car des employés qui se sentent bien au travail sont aussi capables de mieux performer ", estime Mme Charrette.

C'est dans cette même optique qu'elle a créé un programme de deux jours qui propose une sensibilisation à la dimension relationnelle du rôle-conseil, destiné " à rendre les relations professionnelles plus conviviales et à créer des intérêts communs plutôt que des divergences ", explique-t-elle.

Grâce à des jeux de rôle et à des mises en situation, on y apprend notamment à reconnaître les situations à risques et à gérer l'impact que l'on produit sur les autres.

Ce type de formations peut durer de trois heures à trois jours, voire plusieurs mois, lorsque les entreprises commandent un plan de formation complet. Quelle que soit la durée de la formation, Mme Charrette rappelle qu'elle ne doit constituer qu'un passage vers une application des acquis, afin d'établir de nouveaux mécanismes internes.

Nom : Formations sur mesure

Durée : De trois heures à trois jours

Coût : À déterminer

Où s'informer : www.multiaspectscom

À suivre dans cette section


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | KĂ©vin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. PlutĂ´t que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en Ă©quipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | KĂ©vin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | KĂ©vin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.